Antibioresistance: the results spectaculaires of French elevations


Faudra-t-il, demain, envoyer les medecins generalists se former aupres des vetérinaires ? Alors que s’ouvre la semaine mondiale de lotte contre l’antibiorésistance, les résultats impressionnants obtenus dans les élevages français font figure de model, à la fois à l’étranger et in France, où la surconsommation d’antibiotiques reste a problème mageur de sante public.

The development of bacteria devenues multiresistantes aux antibiotics est responsable chaque année de 120 000 infections dans l’Hexagon, et de 5 500 morts, selon les données de Santé publique France. Véritable bombe sanitaire, l’antibiorésistance progresse, sans que les Français ne parviennent à modifier leurs pratiques pour l’enrayer: ils figurent toujours parmi les plus gros consommateurs au monde, et aucune campagne ne semble parvenir à inverser la tendance. In 2021, leur consommation a meme bond of 4.9%, with 18.9 DDJ (doses definies journals) d’antibiotics avalées for 1,000 habitants and per day, so it’s three fois more than that of the Néerlandais and deux fois more than that of the Allemands ! Mal informés, plus de 7 French sur 10 (77%) croient encore que les antibiotics sont efficaces in cas de bronchite aiguë, plus de 65% in cas de bronchiolite, 53% in cas de grippe…Alors qu’il s’agit de virus sur lesquels les antibiotics n’ont aucun effet.

Baisse drastique de l’exposition in les élevages

He faut dire que le débat public les incite rarement à réduire leurs propres usages, péférant pointer la responsabilité des animals d’élevage, qui seraient «borrés d’antibiotiques». One idée recue totalement déconnectée de la réalité… Car au contraire, les résultats obtenus dans les élevages français pour lutter contre l’antibiorésistance sont spectaculaires – grace aux restrictions drastiques imposées au monde de l’agroalimentaire. Presented on November 17, the study of epidemiological surveillance (Resapath), which analyzed the evolution of antibiotic resistance from its animal species in France in 1982, is impressionable. These are the antibiotics for the animals that are their favorite, from 1,300 tonnes in 1999 to just 371 tonnes in 2021.

À LIRE AUSSISciences – Les quinolones, des antibiotics potentiellement dangereux

L’exposition aux antibiotics des animaux a globalement baissé de 47% depuis 2011, et l’usage des antibiotics dits «critiques» (car ils constituent parfois l’un des derniers recours pour le treatment de maladies infectieuses chez l’homme), like les céphalosporines and les fluoroquinolones, a été drastiquement réduit depuis 2013, respectively de 93,8 et de 87,7%. « La baisse a et tres importante suivant la mise en place des plans Écoantibio, et elle se pour aujourd’hui », souligne Gilles Salvat, directeur general delegate de l’Anses for la recherche et la refence.

Contraintes by la législation, les filières ont dû profondément réformer leurs pratiques: les treatments preventifs d’un troupeau entier ont disparu. The period of sevrage des petits is mieux gérée, as the conduite sanitaire des élevages et les mesures de biosécurité. La baisse, moins prononcée que dans les années 2014-2015, is for this year’s end. In 2021, the use of antibiotics will continue to increase in volatile elevations (-8.6%), pork (-7.2%), lapins (-12.7%), bovins (- 0,9 %)… The prescriptions weren’t in the house of these animal compagnies (exposition of chiens and chats with antibiotics augmented by 9,9 %), and in the chevaux. L’exposition à la colistine, molécule particulièrement surveillée, a quant à elle baissé of 68.8% depuis 2014, bien au-delà de l’objectif de – 50% that s’étaient fixé les autorités. You must follow the instructions for bonding, the cell of animal compagnies is in the train of the laborer of bone practice, a sensitizer of the maîtres…

Maîtrise de l’antibiotic resistance

Les effets de ces baisses drastiques sur la résistance des animals aux antibiotics sont également spectaculaires. They are located in a wide range of laboratories, including 42 universities. En 2021, 62 070 antibiograms collected in 101 laboratoires on Montré « une extreme diminution for the strength of the resistance à ces deux families of molécules critiques [céphalosporines et les fluoroquinolones, NDLR] », explique Jean-Yves Madec, chef de l’unité Antibiorésistance et virulence bacteria de l’Anses. « Nous semblons être arrivés à une forme de plateau qui correspond à un seuil bas. L’enjeu, maintenant, sera de le maintenir bas, avec ces taux extrêmement maîtrisés. »

Réduire encore l’usage in les élevages est possible, mais cela devra passer par des changes plus profonds de pratiques, anticipe Gilles Salvat. “Les animals that live in clean air, plus they exhibit virus, do not have any traits. D’un autre côté, les animals en bâtiments ontendance avoir des comportements sociaux qui peuvent provoquer des infections, as me the piquage… On ne sait pas mesurer les effets d’un elevation in plein air, it is ceux d’un global system, oui », detail-t-il. Les poulets Label Rouge, par example, génétiquement différents des poulets standard, ont une croissance plus lente et a system immunitaire plus mature lorsqu’ils partent à l’abattoir. Certain races of bovins, choisies for leur production abondante de lait, sont also plus à risque de velopper des mammites… «The problem is n’est celui d’un type d’élevage, intensif ou non: it faut le prendre de manière globale . »

À LIRE AUSSILutte contre l’antibiorésistance: des progress trop timides

The debat reste important dans une perspective of bien-être animal, more vraiment dans the cadre of the latte contre l’antibioresistance qui, in order to progress, devra desormais embarquer les professionnels… de la sante humane! In 2017 in France, a huge consomma in moyenne was 181.6 mg of antibiotics per kilo, against 68.6 mg/kg for animals. « Après dix ans de plan Écoantibio, on a vu l’antibiorésistance drastiquement diminuer chez l’animal, sans que cela ait d’impact sur la santé humaine », observe Jean-Yves Madec. “It is more and more clairvoyant that intersectoral transfers are rare…”

Faudra-t-il en passer par la loi pour force la prise de conscience ? And animal santé, les contraintes imposées aux vetérinaires, de meme que les sanctions en cas de mésusage, ont eu des resultats tangibles.


Leave a Comment