Après des modèles Tesla, Hertz va s’offrir 65 000 Polestar – L’argus PRO

Toujours plus d’électriques pour les loueurs. Et leur volonté de verdir leur parc fait les affaires des constructeurs. Hertz prévoit ainsi d’électrifier la quasi-totalité de sa flotte de 500 000 voitures et fourgonnettes en plusieurs étapes. Après avoir passé une commande de 100 000 véhicules Tesla il ya six mois, le spécialiste de la location vient de jeter son dévolu sur les modèles de la marque automobile Polestar, la division sportive et haut de gamme de Volvo et proprieté Gee du chinois

65 000 Polestar chez Hertz pendant cinq ans

Le constructeur suédois et le loueur américain ont en effet signé un partenariat mondial qui stipule l’achat d’un maximum de 65 000 véhicules électriques durant cinq ans. Le choix se serait porté initialement sur la berline Polestar 2, la concurrente de la Tesla Model 3. Selon le duo, leur disponibilité devrait commencer au printemps 2022 in Europe, puis fin 2022 in Amérique du Nord et en Australie. Pour Thomas Ingenlath, P-DG de Polestar, cette collaboration est une vitrine puisqu’elle « apportera l’incroyable expérience de la conduite d’une voiture électrique à un public plus large, répondant à une grande variété d’exigences de mobilité à court et long termes de nos clients communs».

Le montant de cette nouvelle méga-commande n’a pas été dévoilé, mais celle-ci pourrait peser plus de 3 milliards d’euros si l’on se base sur une commande au plein tarif. L’accord pourrait s’étendre aux véhicules à venir de la marque. Les actions Hertz auraient augmenté de 1.75 % dans les échanges à la suite de cette annonce. Un petit air de déjà-vu avec Tesla, qui était même entré dans le club restreint des entreprises valant plus de 1 000 milliards de dollars en Bourse.

Il est important aussi de rappeler que Hertz, entreprise historique de location de véhicules, s’était placée au début de la pandémie sous la protection de la loi sur les faillites, elle est sortie en juillet grâce à un revesutes hatis ds de 5.9 milliards de dollars. Le loueur, à la santé financière déjà fragilisée, avait été décimé par la chute des réservations de voitures de location à la suite des mesures prises pour endiguer la propagation du Covid-19.

Leave a Comment