Après Lille – Monaco (1-2) / “J’ai pris un peu la place de Wissam Ben Yedder” : Aurélien Tchouaméni, c’est superman

On approche du dernier quart d’heure. Monaco est parti pour nourrir de gros regrets. Contre une équipe en proie au doute, l’ASM n’a pas su conserver son avantage. Elle n’est pas loin de manquer une occasion énorme de prendre provisoirement la deuxième place du classement. De mettre au passage ses chances de figurer sur le podium en péril. De mettre un terme à sa série de sept victoires consécutives. Ce scénario, Aurélien Tchouaméni n’en voulait pas. Alors il a pris ses responsabilités. La distance ne lui a pas fait peur. De loin, il a déclenché une frappe de mule, trop puissante et précise pour que Leo Jardim ne puisse la sortir. Le héros, c’est Tchouaméni.

League 1

Tchouaméni met Monaco en extase… et l’OM sous pression

IL YA 4 HEUR

Ce costume, c’est plutôt Wissam Ben Yedder qui le porte habituellement à Monaco quand il s’agit de marquer des buts. Mais l’homme aux 21 réalisations en championnat est resté muet à Pierre-Mauroy. Alors, Tchouaméni a dépassé sa fonction pour prendre le relais. “C’est mon rôle de donner le maximumat-il commenté au micro de Prime Vidéo. Je suis un joueur important de l’équipe comme d’autres. Aujourd’hui j’ai la chance de marquer deux buts. J’ai dit à Wissam (Ben Yedder, NDLR) que j’ai pris un peu sa place aujourd’hui. Mais aujourd’hui c’est moi, le prochain match ce sera un autre et c’est ça qui fait notre force.”

“Youssouf me dit : ‘Je ne te sens pas…'”

A Lille, c’était bien lui. Avant cette frappe victorieuse en seconde période, Tchouaméni s’était déjà illustré en ouvrant le score du pied gauche en première période. Oui, du gauche. “Je ne sais pas si vous avez vu, mais j’ai envoyé une première frappe du droit dans la tribune“, at-il rappelé avec humour. Je rate une première occasion de la tête, je me dis ‘bon, OK…’, sur la deuxième je frappe pied droit et je me dis ‘non, ce n’est pas bon, on va essayer le pied gauche’. Et le pied gauche a marché. J’ai fait un bon contrôle pour m’emmener le ballon sur le côté. Je me souviens que mon premier but en pro, je l’avais marqué comme ça. Oui, ce but fait du bien. J’ai beaucoup travaillé les frappes avec le coach, il m’en a parlé d’ailleurs. Le deuxième but, c’est un peu un cadeau pour lui.”

Pourquoi cette agitation autour de Mbappé ? “Le grand bluff du PSG a commencé”

Un but qui a lancé son match. Outre ces deux occasions manquées, Tchouaméni n’était pas parvenu à afficher son impact habituel dans l’entrejeu jusque-là. “Vers la 25e-30e minute, Youssouf (Fofana, NDLR) vient me voir et me dit ‘je ne te sens pas’a raconté le milieu monégasque. Je lui ai dit ‘ouais, il faut que je fasse mieux’. Après il m’a donné un peu plus de confiance et j’ai pu sortir un gros match. Il m’a piqué un petit peu!”

“Marseille, Rennes, Nice… Ils ne vont rien lâcher”

Un peu ? Beaucoup meme. Tchouaméni est monté en puissance pour, au bout du compte, réussir une prestation “habituelle” dans ses domaines de prédilection : il a dominé les débats au nombre de ballons récupérés, de duels disputéinteries et remportés. Son impact à la récupération était dejà monumental, mais s’il se met aussi à marquer… “C’est quelque chose sur lequel je dois progressera estimé le milieu monégasque. Avec le coach on essaie de bosser ça, avec Youssouf, on alterne, des fois je suis un peu plus bas et lui un peu plus haut. C’est selon la tournure du match. Mais je suis content d’avoir marqué ces deux buts, ça veut dire que je progresse et il faut continue.”

Pour Monaco, la plus-value est déjà énorme dans le jeu en attendant éventuellement qu’elle le soit dans les finances tant son joueur est convoité. Mais le présent, c’est la course à la deuxième place pour une qualification directe en Ligue des champions. “Il reste deux matches, je ne vais pas mentir, c’est forcément un objectif maintenanta reconnu Tchouaméni. Aujourd’hui on gagne mais si le week-end prochain on fait une mauvaise prestation ça ne servira à rien. Surtout avec les équipes face auxquelles on se bat. Marseille, Rennes, Nice… Ils ne vont rien lâcher. On se doit de rester concentrés sur nous-mêmes. On a encore deux gros matches à aller gagner. Si on les gagne, on sera bien positionnés alors à nous de faire le job.” Et pour ça, Monaco pourra compter sur Tchouaméni.

L’OM va-t-il tout perdre ? “Tous les signaux sont au rouge”

League 1

Monaco, le podium lui tend les bras

HIER À 23:31

League 1

Létang ironise sur les trois penalties : “J’avais prévenu mon voisin…”

05/01/2022 À 13:50

Leave a Comment