Arnaque : sur Leboncoin, attention à cette escroquerie vicieuse quand vous êtes vendeur

Une arnaque se répand sur le site de vente entre particuliers, et professionnels, Leboncoin. L’association UFC Que Choisir lance l’alerte et appelle à la prudence…

Attention si vous vendez des articles sur Leboncoin ! L’UFC Que Choisir alerte cette semaine sur une escroquerie assez vicieuse quand on est vendeur sur la plateforme. Sur le célèbre site de vente entre particulier, comme ailleurs, l’association de défense des consommateurs met en garde sur les interlocuteurs trop insistants pour passer par le système de paiement sécurisé du site.

Une démarche pourtant contre intuitive quand on sait que les garanties de sécurité sont généralement plus fiables avec les outils des plateformes, à une différence près…

Une arnaque qui peut vous coûter cher…

Pour illustrer la fraude, l’UFC a pu prendre l’exemple du cas d’Elie, un jeune homme qui a bien failli perdre plusieurs centaines d’euros… Après la publication de son annonce, un ordinateur haut de gamme, Elie est aussitôt contacté par un potentiel acheteur “prêt à lui verser la somme demandée ainsi que les frais d’expédition”, indique l’UFC.

Une bonne nouvelle se dit-il alors. La proposition de l’homme de “payer via le système de paiement sécurisé de la plateforme”, est même rassurante. C’est alors que l’arnaque se construit. Après plusieurs échanges, l’acheteur indique à Elie qu’il va receive un mail de la part du Bon Coin lui confirmant que l’argent a bien été envoyé.

Quelques instants plus tard, Elie reçoit en effet un message lui indiquant qu’il a reçu “un paiement de la part de la partie acheteuse” et que son compte sera crédité une fois qu’il aura communiqué à Leboncoin les uivi informations de colis s . Comme l’UFC le montre avec la photo ci-dessous.

Le faux mail reçu par Elie.
UFC QUE CHOISIR

Montant, référence, nom du vendeur, adresse de réception… tout indique qu’il s’agit d’un mail officiel du Bon Coin. Il n’en est rien.

Phishing

Grâce à son flair, Elie se rend tout de même sur le site de la plateforme pour se renseigner sur les modalités d’utilisation du service de paiement sécurisé. C’est alors qu’il découvre qu’il aurait dû recevoir le mail non pas sur sa boîte de messagerie personnelle mais directement dans l’application Le Bon Coin.

“Un mail, aussi convaincant soit-il, peut être émis par n’importe qui”, alerte ainsi l’UFC. Et en effet, en récupérant diverses informations du vendeur par tchat, l’acheteur malhonnête a pu reproduire de façon très convaincante un faux mail : du phishing. Si Elie avait fait confiance au mail, il auraité envoy son ordinateur sans jamais recevoir le moindre centime.

“Preuve qu’il s’agissait d’une arnaque, le compte a été désactivé par Le Bon Coin dès qu’Elie l’a signalé. Mais combien d’autres personnes en ont été victimes avant ‘?”, s’inquiète l’ association. Attention donc à ne pas communiquer trop d’informations avec l’acheteur et veillez à toujours passer par l’application ou le site.

Quelques conseils

1 – Toujours vérifier l’origine du mail, Le Bon Coin n’utilise que les adresses suivantes :

  • @leboncoin.fr
  • @Leboncoin.fr
  • @messagerie.leboncoin.fr

2 – Les fautes de grammaire et d’orthographe

3 – Le montant de la transaction. Attention aux acheteurs qui ne cherchent même pas à négocier, voire ceux qui achètent plus cher que le prix fixé au départ.

4 – L’adresse d’expédition. S’il s’agit d’un point relais et non de l’adresse de l’acheteur, ceci est suspect.

Leave a Comment