Assurance-vie : cinq raisons d’ouvrir plusieurs contrats

Vous reprendrez bien une assurance-vie ? Voilà une proposition à ne pas rejeter systématiquement au motif que vous en détenez déjà une. Disposer de plusieurs contrats présente de nombreux avantages, vous permettant d’affiner stratégiquement l’utilisation de votre capital de votre vivant, mais aussi sa transmission à votre décès. Un principe de base veut que l’on dissocie les assurances-vie en fonction de l’objectif que l’on assigne à chacune d’entre elles, en separant notamment celles destinées à de futurs retraits (finance du train de vie, de la retraite, de la dépendance, etc.) de celles dévolues à être transmises.

1/ L’assurance-vie constitue, en effet, un véhicule privilégié pour transmettre des capitaux à votre décès via la clause bénéficiaire à remplir impérativement. Dispatcher l’épargne que vous souhaitez léguer ainsi à vos proches sur plusieurs contrats est une précaution astucieuse. D’abord, vous disposez d’une meilleure lisibilité sur l’évolution du montant de votre épargne destinée à chacun de vos bénéficiaires, en consultant simplement la valorisation des contrats. Ensuite, cela facilite les arbitrages au fil du temps en faveur de l’un ou de l’autre de vos différents bénéficiaires. Il vous suffit d’effectuer un versement sur le contrat destiné à celui dont vous souhaitez renforcer la protection financière (un conjoint déclarant une maladie, un enfant en déroute professionnelle…) et retired des ou, à l’in de l’in sur le contrat dévolu à une personne dont vous souhaitez réduire la part. A contrario, si plusieurs individus sont désignés comme bénéficiaires dans une même assurance-vie, un tel arbitrage passe nécessairement par une revision du fast pour modifier la quote-part attribuée à chacun d’entre clause eux, égé née use formal , surtout lorsqu’elle est notariée.

2/ Disposer de différents contrats vous permet, de surcroît, d’accorder à vos héritiers familiaux une plus grande liberté de manoeuvre au moment de votre décès. Ainsi, par exemple, il n’est pas inutile de prévoir au moins deux contrats au bénéfice de son ou sa conjoint(e). “Le conjoint survivant pourra ainsi choisir de refuser le bénéfice d’un des contrats au profit de ses enfants, souligne Christine Valence, ingénieure patrimoniale chez BNP Paribas Banque Privée. Cela lui permet d’exerition f lia capital de arbitrage en fonction des besoins financiers des uns et des autres au moment du décès de l’assuré.” Besoins qu’il est difficile de connaître d’avance au moment de la souscription du contrat !

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

3/ Détenir plusieurs contrats facilite aussi les possibilités d’en donner un en garantie dans les meilleures conditions. Un tel nantissement remplace les garanties habituellement exigées par une banque accordant un crédit. Cela présente plusieurs avantages: s’affranchir d’une assurance emprunteur très coûteuse pour certains profils, éviter les frais plus importants d’une hypothèque, mieux négocier le taux de son emprut. “C’est alors l’intégralité du capital de l’assurance-vie qui est nanti même s’il est supérieur au montant du crédit. Avec pour conséquence d’être dans l’impossibilité d’effectuer des retraits sur ce contrat, à demander une autorisation expresse au banquier à chaque rachat”, précise Christine Valence. Une contrainte lourde et engendrant des frais, qui disparaît quand il existe plusieurs contrats.

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage ou que vous soyez

Télécharger l'app

Télécharger l’app

4/ Autre motivation à la souscription multiple : disposer de supports d’investissement variés, car les contrats n’offrent pas tous accès à la même gamme de placements. “Certaines assurances-vie ne contiinent pas d’unité de compte reposant sur des actifs immobiliers, ou detrackers ou encore de support de private equity, signale Vincent Cudkowicz, directeur général de Bienprévoir.fr. Des épargnants sont égallement d’accéder aux fonds en euros de dernière génération proposés par quelques assureurs. Il s’agit de fonds en diversifié en partie sur des actifs immobiliers ou boursiers leur permettant d’offrir un rendement supérieur à la majorité des fonds en euros classiques.” de fonctionnalités que n’offrent pas les contrats plus anciens, telle que la possibilité de déléguer la gestion de son portefeuille d’unités de compte (fonds à risque) à un gérant professionnel qui que qui effectuera fousera lesction ges en arbitrage déterminé préalablement.

5/ Jongler avec plusieurs contrats permet, enfin, de limiter le poids de l’impôt sur les retraits. Les régimes fiscaux de l’assurance ayant évolué au fil du temps, toutes les générations de contrats ne sont pas logées à la même enseigne. Aussi, les épargnants disposant d’anciens contrats à la fiscalité particulièrement clémente ont intérêt à ne plus les alimenter et à en souscrire d’autres pour y effectuer de nouveaux versements. De cette manière, ils préservent la fiscalité plus douce sur les retraits des anciens contrats.


Opinions

Chronique

Déjà en 2021, avant la guerre en Ukraine, le produit de la vente des exportations russes de pétrole et de gaz avait dépassé 240 milliards de dollars, soit une hausse de 60% sur une année.Par Pierre Abadie, Directeur Climat chez Tikehau Capital

Chronique

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban célèbre sa victoire électorale avec des membres de son parti Fidesz, le 3 avril 2022 à Budapestpar Marion Van Renterghem, grand reporter, lauréate du prix Albert-Londres et biographe d’Angela Merkel.

Chronique

Jean-Laurent Cassely a assisté à deux meetings depuis le début de la campagne : celui de Jean-Luc Mélenchon à Paris et celui d'Emmanuel Macron à La Défense.Jean-Laurent Casselle

Chronique

L'agente littéraire Carmen Balcells (1930-2015) était en position de pouvoir dans le monde littéraire hispanique.  (Ici, Carmen Balcells, lors d'un déjeuner pour le Prix Cervantes au Palais royal de Madrid, le 20 avril 2012.)Pierre Assouline

Leave a Comment