Aude: pour la pisciculture France Koï, un recours aux tirs sur les grands cormorans “inévitable”

The 7th of November, as he had left his father during the triennale period, the prefecture of Aude a prize in an autorising “destruction at the tir” of grandchildren’s cormorans by the gestionnaires of the elevation of carpes koï base à puichéric and Blomac: with a quota pass of 30 to 50 oiseaux per season.

With son Marie Bruno et al. 3e associé, Alexandraz Weisang a reprise released 2021 l’exploitation piscicole dont les étangs occupy les communes de Puichéric et Blomac. Une activité dédiée aux carpes koï, ces poissons d’ornement si prises. A espèce dont raffolent aussi les cormorans. This predation a donc decidé les gérants de l’exploitation à solliciter en may dernier le renouvellement des autorisations de destructions d’oiseaux: demande etudiée en comité de suivi grands cormorans on October 25, and validated by prefectoral arrest on November 7.

A text like this, “considérant qu’il n’existe pas d’autres moyens de prévenir les dégâts dus au grand cormoran sur les piscicultures extensives en etang”autorise France Koï à faire “destroy in time” 50 oiseaux sur la period 2022-2023 (jusqu’au 28 février, Ndlr). A quota superior to the president of the period (30) who developed a reconduit for 2023-2024, starting in 2024-2025, in the 150-departmental department in the interministerial pub at the end of October.

On a parfois 40 cormorans which se appeared sur un étang

S’ils ont à nouveau sollicité ces autorisations de tirs, c’est que les gérants ont tenté d’autres méthodes alternatives, insiste Bruno Weisang: “Les effaroucheurs de type canon ne marchent pas, parce qu’ils sont accoutumes, pas plus que les gonflables structures.” On n’arrive en dernier recours au tir, Precise Alexandra Weisang. Mais c’est inevitable, car la prédation is reelle.”

C’est donc avec un étang rempli de 2 t de poissons que les exploitants esperent detourner l’attention des predateurs: an espace situé au fond de la pisciculture, sacrifié, for que les poissons d’une plus grande valeur soient preservés dans d’ autres étangs au-dessus desquels des structures faites fils de tendus sont la seule façon de limiter les attaques. Sans pour autant empêcher les dommages: “Au cours d’un hiver, 20 to 30% of the population d’un étang peuvent disparaître, Estimate Bruno Weisang. Même s’il ya évidemment plus d’oiseaux l’hiver, il y en a toute l’année. Avec des cormorans sédentaires qui connaissent le territoire. On a parfois 40 cormorans which se appeared sur un étang. On a product of 8 tonnes: it will enlist 2 tonnes of sacrifiées and predation, and it will arrive at a valor of 4 to 5 tonnes.

Leave a Comment