Back Market visé par l’UFC-Que Choisir pour pratiques commerciales trompeuses

Public

Mis à jour


France 3

Article rédigé par

D. Lachaud, B. Poulain, B. Vida – France 3

France Televisions

L’association UFC-Que Choisir attaque mercredi 15 juin Back Market, la première plateforme d’appareils reconditionnés en France. L’association lui reproche d’afficher des prix d’objets neufs sur son site, alors qu’elle vend de l’occasion.

Certains sites proposent des objets reconditionnés, à l’exemple d’un telephone déjà utilisé, mais en bon etat, vendu moins cher. Ce marché était en hausse de 15% en 2021. Mercredi 15 juin, certaines pratiques de Back Market, principale plateforme française spécialisée dans la revente d’objets électroniques reconditionnés, qui met en relation vendeurs et acheteurs, sont dénoncées par l’UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs vise notamment le comparatif du site entre le prix du neuf et du reconditionné. Ainsi, un aspirateur vendu 89 euros est opposé à son prix d’origine de 159 euros.

“Pour vous attirer plus encore, on va vous dire qu’il ya une réduction, que c’est -34%, -50% (…) en réalité, il n’y a pas de promotion, pas de réduction. On est tout simplement en train de vous expliquer que le produit d’occasion, que vous allez acheter, est moins cher que le neuf”, dénonce Raphaël Bartlomé, directeur juridique de l’UFC-Que Choisir. Pour Back Market, le prix du neuf est une information pour aider les clients à faire leur choix.


L’équipe de la semaine

  • Redaction en chef

    Philippe Denis

  • Redaction en chef-adjointe

    Anne-Charlotte Hinet, Charles-Henri Carlier

  • Responsible d’édition

  • Joker

L’équipe du week-end

  • Redaction en chef

    Catherine Raymond

  • Redaction en chef-adjointe

    Jérôme Dorville, Daniel Ielli

  • Responsable d’édition

  • Joker

voir tous les JT

Abonnement Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

Leave a Comment