Belfort-Montbéliard. Pénurie de carburant dans l’Aire urbaine : plusieurs stations Total touchées

Le carburant commence à manquer dans certaines stations essences de l’Aire urbaine. Pas de panique, nous sommes encore assez loin de la “pénurie” que craignait, dès le mois de juin dernier, l’Agence internationale de l’énergie, notamment du fait de la guerre en Ukraine.

Les hypermarchés et supermarchés que nous avons contactés, nous l’ont tous assuré: “Il n’y a pas de pénurie annoncée par nos fournisseurs”.

« Plus de gazole » à Menoncourt

Seules les stations Total sont impactées dans le secteur. Passports. Celles qui ont été livrées il ya quelques jours ont encore du stock. Mais celles qui comptaient sur leur livraison jeudi et vendredi, ou qui sont livrées quotidiennement, ont rapidement été à sec. C’est le cas à la Station Total de Menoncourt, dans le Territoire de Belfort. “Nous n’avons pas été livrés ce matin, nous n’aurons donc plus de gazole pour ce week-end”, regrette la gérante, au téléphone. « Mais il reste du gazole +».

« Nous avons encore du carburant », commente, depuis la station Total de Pont-de-Roide, Madame De Ronchi, du garage du même nom. « Mais notre commande prévue hier (NDLR : jeudi) n’est pas arrivée. » Embêtant, pour leurs clients, car le garage fermait ce vendredi soir pour congés annuels.

Un million de litres par mois à Montbéliard

Les éventuelles pénuries n’ont rien à voir avec les remises à la pompe du groupe pétrolier français. Les 12 centimes de remise, annoncés en juin, ne concernent que les stations situées sur l’autoroute. Quant à la remise de 20 centimes par litre, annoncée fin juillet, elle n’entrera en vigueur qu’au 1er september

Certaines stations Total disposaient encore de carburant ce vendridi. C’était le cas, en fin de matinée, à Voujeaucourt, ou en fin d’après-midi à Giromagny.

Dès vendredi matin, en revanche, il n’y avait plus de sans-plomb 98 ni de 95 E10 à la station Total Access de la concession Nedey, à Montbéliard. Logic. «La station de Montbéliard, c’est un million de litres par mois, celle de Valentigney, 300 000, et Voujeaucourt, 200 000», commente le patron du groupe du même nom, Valère Nedey. La station Total de Valentigney était, elle, totalement fermée dès vendredi matin. En résumé, les plus gros débits ont rencontré des pénuries plus rapidement.

Valère Nedey : « Il y aura du carburant ce week-end »

Plusieurs raisons expliquent ces retards de livraisons. « Nous sommes alimentés par Mulhouse », détaille Valère Nedey. Or le niveau actuel du Rhin n’est plus assez élevé pour assurer l’approvisionnement en carburant. Dans ce cas de figure, « c’est Dijon qui prend le relais pour nous approvisionner », poursuit-il. Problème : du côté de Dijon, on dépend de la raffinerie de Feyzin , qui ces derniers jours, a rencontré des problèmes et était à l’arrêt, ce qui a engendré des pénuries de carburant ailleurs en France. Finalement, c’est la raffinerie de Marseille qui alimente Dijon. Les pénuries sont donc plutôt des retards de livraisons, liés à ces ennuis logistiques. Mais Valère Nedey l’assure, concern les stations de son groupe, «il y aura du carburant ce week-end».

Leave a Comment