Benfica crie au scandale contre l’arbitrage

Liverpool a un pied en demi-finale de Ligue des Champions, fort du succès obtenu ce mardi soir sur la pelouse de Benfica (1-3, quart de finale aller de C1). Et pourtant, les Lisboètes ont bousculé les Reds pendant une bonne partie de la seconde période, se montrant dangereux en contres, marquant sur l’un d’eux et estimant devoir bénéficier d’un penalty noné sur un autre signal.

La suite après cette publicité

On jouait la 67e minute de jeu et le score était de 1-2 lorsque Darwin Nuñez, lancé en profondeur à la limite du hors-jeu, se présentait dans la surface adverse et réalisait un crochet extérieur sur Virgil van Dijk. Ce dernier s’aidait du bras pour retenir l’Uruguayen qui tombait au sol, réclamant une faute qu’il était sûr de mériter sur cette action. Oui, mais voilà, l’arbitre ne bronchait pas. De quoi frustrer les Portugais.

Darwin Nuñez est sûr de lui

«Sur l’action au duel avec Van Dijk, je crois qu’il ya penalty, l’arbitre ne dit rien mais il aurait au moins pu aller checker la VAR. Je ne remets pas la faute sur l’arbitrage, il faut maintenant travailler pour aller chercher un meilleur résultat»a notamment lâché le buteur uruguayen au micro d’Eleven Sports. Même sentiment pour Adel Taarabt, interrogé lui par beIN Sports. « Le penalty ? Je n’ai pas revu les images, mais on m’a dit que c’était clair, net. Liverpool c’est quelque chose, une des meilleures équipes du monde, et si l’arbitre ne nous aide pas non plus, ça devient compliqué»a lâché le milieu marocain.

Nelson Verissimo, coach du SLB, a évidemment lui aussi évoqué cette action au sortir de la partie. «Nous avons fait des corrections à la mi-temps, les joueurs ont senti qu’ils pouvaient donner plus en possession du ballon. Nous avons marqué le but qui nous a relancés, mais ensuite, il ya un penalty non signalé, qui nous aurait permis d’égaliser. Naturellement, à 1-3, tout devient plus compliqué. Ce n’est pas terminé, mais c’est plus difficile»a envoyé le technicien, amer, en zone mixte pour CNN Portugal. Avec ou sans VAR, les débats sont éternels…

Leave a Comment