Binance s’installe en France et au capital de Twitter

Dans la liste des choses à faire, Binance peut cocher “fait” en face de la case “enregistrement auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF)”. Pour les néophytes, Binance est tout simplement la plus grosse plateforme mondiale pour l’achat de cryptomonnaies et de NFT. La formalité était indispensable au développement de la plateforme en France et au-delà en Europe. Car Binance, fondé il ya cinq ans par Changpeng Zhao à Hong Kong, n’a pas toujours eu le vent en poupe. L’an dernier, par exemple, le régulateur britannique avait interdit à Binance UK d’opérer sur le sol anglais.

Lire aussiCryptomonnaies écolos: un Bitcoin vert est-il possible?

Installation au sein de station F

Pour s’implanter en France, Binance n’a pas lésiné sur les moyens. Il s’installe au sein de Station F, l’incubateur de Xavier Niel, pour y soutenir les start-up voulant développer des cryptoactivs, blockchains et métavers. Depuis le 4 mai, il est enregistré en France en tant que prestataire de services sur actifs numériques avec 36 autres acteurs des monnaies numériques. Cet enregistrement concerne la “conservation d’actifs numériques”, leur achat et leur vente contre des monnaies ayant cours légal ou encore les échanges et l’exploitation d’une plateforme de négociation de titres AM, internet site de titres. Au total, l’AMF recense désormais plus d’une trentaine de sociétés enregistrées dans ce secteur, ce qui suppose la vérification “de l’honorabilité et de la compétence des dirigeants” insi que dugle respectment de la rè

Leave a Comment