Canal+ se paie encore la LFP après ASSE – OM mais tend la main à Amazon Prime

Zapping But! Football Club Top 10 : les joueurs les plus fidèles en Ligue 1

Sur les batailles perdues en justice

« Lorsqu’on a lancé nos premières procédures judiciaires pour se protéger après la défaillance de Mediapro, il y avait seulement une iniquité potentielle. Depuis juin dernier et l’accord avec Amazon, la discrimination est avérée. Une iniquité lourde de conséquence pour Canal d’un point de vue concurrentiel. La justice a simplement confirmé les deux décisions de référé aux termes desquelles Canal doit continuer de diffuser et payer jusqu’à ce que le juge du fond tranche (…) Il ya une probabilité que le contrat des droits de la remis cause 1 ».

Sur le fiasco du match ASSE – OM

« Quand la Ligue nous contacte (samedi dernier), c’est pour nous annoncer, sans concertation, que notre affiche est déplacée du samedi soir au dimanche après-midi. Un match n’a pas la même puissance le dimanche après-midi. Mais plus grave, il ya eu cette fois un impact important sur la qualité du match pour nos abonnés. Le car-régie de notre prestataire technique était utilisé le dimanche pour couvrir un autre match (Lyon-Angers). Impossible pour nous de trouver une solution alternative en quelques heures. Nous avons donc dû avoir recours à une production simplifiée avec seulement six caméras contre quinze prévues initialement. Nous avons reçu beaucoup de critiques de nos abonnés et c’est normal car ils payent pour accéder à des contenus d’une qualité irréprochable. Une fois de plus, nous ne sommes pas traités par la LFP avec la considération que nous méritons, celui du premier contributeur financier de la Ligue 1 ».

Sa relation avec Amazon

« Amazon Prime Video est devenu un acteur important des contenus, au-delà du sport. L’idée est de distribuer leur offre globale. On en discute. Avec la Ligue 1, ils ont saisi une opportunité et j’aurais sans doute fait pareil à leur place. Ils n’ont pas créé la discrimination, leur responsabilité n’est pas directe. Le problème que nous avons est avec la Ligue».

Sur la possibilité de répondre au prochain appel d’offres

« Nous verrons… en fonction des circonstances. Pour trouver un accord, il faut que les deux parties soient d’accord. La dernière fois, nous avions proposé plus qu’Amazon avec notre offre commune avec beIN Sports pour la totalité de la L1, soit 595 M€ de fixe et 78 M€ de variable ».

Saada se lâche sur la LFP

Dans les colonnes de L’Equipe, Maxime Saada (président de Canal+) en a dit davantage sur ses relations difficiles avec la LFP, sa main tendue vers Amazon Prime … Et la possibilité de répondre à l’appel d’offres des droits TV de League 1.

Leave a Comment