Cauchemar pour les Bleus!

All the same, the equipment of France is on tour in the Coupe du Monde, on November 17 rappelled forcément des mauvais souvenirs à son entraîneur.

L’équipe de France is located in Qatar. And quatre ans après leur sacre en Russie, les Bleus esperent bien revenir dans l’Hexagone avec un nouveau trophée de la Coupe du monde. Avec deux titres (1998, 2018) and a finale (2006), les footballeurs français on pris de nouvelles habitudes. Une nouvelle dimension qui a de quoi surprendre au vu de leur passif en Coupe du monde. Avant son premier sacre à domicile, la France avait d’ailleurs manqué les deux précédentes éditions, retrouvant ses habitudes d’avant la period Platini.

L’échec de 1993 demeure le plus cruel. Alors que la France faisait la course en tête dans son groupe d’éliminatoires, les troupes de Gérard Houllier s’étaient effondré lors des deux derniers matches. A simple nul suffisait à Eric Cantona, Jean-Pierre Papin & Co pour valider leur billet pour l’Amérique. Even after his first death, he was honored at the Prince’s court in front of Israël (2-3), Bleus allaient lives in a new cauchemar in the face of Bulgarie, crucifies in the second dernière by a terrible frappe of D’Emil Kostadinov after his contre-attaque eclair suite à une perte de balle de David Ginola devant le but bulgare.

And it’s a disaster

Les Bleus étaient au fond du trou. “Quand on voit la Coupe du monde 1990 à la télé, on se dit qu’il est indispensable for une grande nation d’être à ce rendez-vous,” s’est récemment souvenu Didier Deschamps, presented on the pelouse of the Parc des Princes, ajoutant: Alors on pense tous à 1994. On se doit d’être aux Etats-Unis. And it’s a disaster. Les années ont passé, mais c’est indélébile. Since I’m revoiring in l’état où j’étais sur le terrain, en larmes… I don’t know why I’m so arrivé une deuxième fois. »

« C’était inconcevable avec deux matches à domicile. On ne va pas sortir la faute professionnelle, mais on n’a pas le droit, at-il renchéri. Ce jour-là, cela aurait pu s’arrêter pour nous, as cela s’est arrêté pour beaucoup. This is a brand. La, j’ai dit: « Plus jamais ça. » »

Leave a Comment