ce qu’il faut savoir sur la listériose

Alors que plusieurs lots de fromages font l’objet d’un rappel à cause d’une possible contamination à la listeria, découvrez ce qu’il faut savoir sur cette bactérie pouvant causer une grave infection.

Coulommiers, brie, camembert… plusieurs fromages vendus en supermarchés ne doivent pas être consommés s’ils se trouvent dans votre réfrigérateur. En cause, une possible contamination à la listeria. Cette bactérie peut être à l’origine d’une infection rare mais grave, la listériose. Elle peut notamment entrainer une septicémie ou une infection du système nerveux central. Elle peut aussi provoquer des complications chez la femme enceinte.

La transmission de la listeriose

La Listeria monocytogenes est une bactérie largement répandue dans l’environnement. On la retrouve dans le sol, l’eau, les végétaux et dans de nombreux réservoirs animaux. Sa particularité est qu’elle peut se développer à basse température, dans les réfrigérateurs et les congélateurs. Le mode de contamination le plus fréquent chez l’homme est l’ingestion d’aliments contaminés (produits laitiers et notamment fromages à pâte molle et au lait cru, les charcuteries, les produits de saurisserie, les graines germées frigés…ré). Contrairement aux autres bactéries, la listeria n’altère pas le goût des aliments.

Les symptômes de la listeriose

Après une incubation allant de 10 à 28 jours peuvent se manifester de la fièvre, des maux de tête et des troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements, etc.). “Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent survenir et mettre en jeu le pronostic vital de la personne atteinte”, précise le ministère de la Santé. Certaines personnes peuvent être contaminées sans présenter de symptômes.

Chez la femme enceinte, l’infection peut passer inaperçue ou se réduire à des symptômes similaires à ceux de l’état grippal. Pourtant, elle peut avoir de graves conséquences pour l’enfant à naître (avortement, accouchement prémature…).

Le diagnostic de la listério

Le diagnostic repose sur des analyses microbiologiques (prélèvements sanguins, du placenta, du liquide céphalo-rachidien…). Dans tous les cas, une fois le diagnostic posé, le médecin ou le laboratoire d’analyses médicales a l’obligation d’en informer les autorités sanitaires.

Le traitement de la listério

La listériose peut se traiter grâce à des antibiotiques. Plus ils sont administrés tôt, plus ils sont efficaces. “Cependant, l’évolution peut être fatale même en cas de traitement adapté et précoce”, note l’Institut Pasteur. En France, la maladie reste rare (incidence de 5 à 6 cas par million d’habitants), mais peut entrainer un décès dans 30 à 40% des cas survenant en dehors de la grossesse.

La prévention de la listério

La prévention consiste à éviter certains aliments et à respecter des règles d’hygiène précises lors de la préparation et de la conservation des aliments, comme bien se laver les mains et les ustensiles, bien cuire les aliments ou limites respecter consmation les dates conditions de stocking.

VIDÉO – Salmonellose : “Attention à la mayonnaise et aux mousses au chocolat maison : au-delà de 24h au frigidaire, il faut les jeter”

Leave a Comment