Comment trouver enfin une assurance auto moins chere?

L’assurance représente une partie importante du budget automobiliste, et le montant des cotisations va presque toujours en augmentant d’une année sur l’autre.

C’est ainsi que selon la dernière étude de budget menée par l’Automobile Club Association, la part de l’assurance représente entre 10 et 13% du budget de l’automobiliste, avec une prime moyenne dont le montant s’élève à 508 € pour une couverture tous dommages (chiffre de la Fédération française de l’assurance).

S’ajoutent à cela les budgets finance, entretien, carburant (surtout en ce moment, avec un litre facturé aux alentours des 2 €), et péages, pour composer une addition not la somme est difficile à supporter pour nombre d’entre nous.

Pour autant, il est possible de limiter la casse en se montrant vigilant. En effet, années passant et flemme aidant, on a souvent tendance à « s’endormir » sur son contrat et à laisser le montant des cotisations annuelles s’alourdir alors même que l’on n’a aucun sinistre er à déclar En clair, les compagnies profitent de notre passivité pour charger la barque, de façon imperceptible…mais bien tangible.

L’auteur de ces lignes en a lui-même fait l’expérience il ya quelques mois, en constatant que sa propre compagnie, dont il était client depuis une dizaine d’années, lui proposait un tarif inférieur (!) de 52% iso-garanties quand il se présentait comme un potentiel nouveau client.

Le service clientèle, immédiatement saisi du cas, s’est empressé de corriger le tir quand il s’est vu présenter le devis obtenu : moins d’une demi-heure consacrée à l’affaire, et 327 € économisénée sur l! Essayez, vous verrez…

En vertu de la loi Hamon, on peut en effet résilier son contrat avec plus de souplesse qu’auparavant soit à la première échéance du contrat, soit à l’occasion d’un changement de situation (déménagement, etc.), ou n’ importe quand à l’issue de la première année de contrat, par courrier ordinaire et sans qu’il soit besoin de justifier de quoi que ce soit. La loi est du côté du consommateur, ce qui contraint les assureurs à se montrer plus conciliants.

Roulez (bien) couverts

C’est dans ce contexte que Caradisiac, associé au comparateur de tarifs lesfurets, met en place un grand baromètre de l’assurance auto, dont les informations seront mises à jour à chaque trimestre.

Ensemble, nous avons établi une série de profils-types qui nous permettent de ratisser le plus large possible et donnent un aperçu du marché actuel de l’assurance auto. Les tarifs obtenus le sont à partir d’offres d’un panel qui comprend une trentaine de compagnies. Pour certains de ces profils, nous avons aussi procédé à une comparaison de tarifs entre modèles thermiques, hybrides et électriques.

Notre propos: vous donner une idée des tarifs auxquels vous pouvez prétendre lors de vos propres prospections, et vous aider à vous orienter vers le choix le plus pertinent possible.

Car ne l’oublions pas, les assureurs (c’est moins vrai pour les mutuelles) répondent aussi à une logique de marché, et peuvent choisir de privilégier tel ou tel type de client. L’assurance, c’est aussi affaire de marketing.

A vous de savoir en profiter au mieux, en gardant toutefois à l’esprit quelques règles d’or durant votre prospection :

– Ne mentez JAMAIS à un assureur concernant votre passé, car de fausses déclarations se retourneraient immanquablement contre vous (indemnisation revue à la baisse, voire refus de d’indemnisation et/ou résiliation).

-N’hésitez pas, quand cela est possible, à “blinder” la protection individuelle conducteur/passager généralement proposée en option. En cas de pépin, celle-ci permet une bien meilleure indemnisation.

– Comme expliqué plus haut, veillez à interroger les différentes compagnies (à commencer par la vôtre, mais de façon anonyme) tous les trois à cinq ans, de façon à remettre régulièment tout ce petit monence. Il ya de substantielles économies potentielles à réaliser.

– Quand vous comparez les offres, faites-le à garanties comparables. Ne vous focalisez pas sur le seul tarif. Une prime annuelle basse peut s’accompagner de franchises d’un montant très élevé et/ou de garanties faiblardes. Ces garanties doivent d’ailleurs être mieux connues des souscripteurs. Par exemple, si votre voiture est dégradée ou volée dans la rue alors que votre garantie stipule que celle-ci doit être stationnée dans un garage, vous risquez un refus de remboursement, ou celui- minorciation de .

Reste que la recherche des plus bas prix ne fait pas tout. Gardez bien à l’esprit qu’une assurance coûte toujours trop cher, jusqu’au jour où on en a réellement besoin.

L’influence du Bonus-Malus sur la prime d’assurance :

Comparaison, pour un même profil, du montant de la prime d’assurance :

Tiers

Vol & Incendie

Tous risques

Avec un bonus proche du maximum

(0,54 soit 46% de bonus)

248€ / an

327€ / an

412€ / an

Sans bonus ni malus

(1 soit ni bonus ni malus)

449€ / an

736€ / an

1185€ / an

Avec un malus max

(3,50 soit 250% de malus)

1626€ / an

2403€ / an

3457€ / an

*Ces tarifs sont la moyenne des 3 meilleurs tarifs proposés sur le site lesfurets.com au 11 mars 2022

Leave a Comment