Covid-19 : un déficit immunologique responsable de près d’un quart des forms sévères chez les vaccinés

Une étude a été menée sur une cohorte de 48 patients, âgés de 20 à 80 ans ayant fait une form sévère à critique suite à une infection par le variant Delta, malgré un schéma vaccinal complet par vaccin à ARNm. Comme le précise l’Inserm dans un communiqué, “l’idée était ainsi d’écarter les formes sévères ayant pu se développer suite à un échec de la vaccination, afin d’isoler et identifier d’autres facteurs. Pour différentes raisons (infection par s pence de lymphe, traitements immunosuppresseurs…), six patients avaient une réponse vaccinale défectueuse et ont donc été exclus de l’étude”.

Les résultats ont été publiés dans la revue Science Immunology. Chez ces 42 personnes vaccinées contre le Covid et ayant développé une form sévère, 24% presentent un déficit immunologique, c’est-à-dire un dysfonctionnement du système immunitaire. Concrètement, ces personnes avaient “des anticorps qui étaient en mesure de neutraliser les interférons de type 1”, ces 17 protéines produites par les cellules pour bloquer la réplication du virus.

.

Leave a Comment