Covid – Omicron : quels symptômes sont les plus fréquents avec Deltacron aussi appelé variant XD ? Les réponses de l’Institut Pasteur

L’Institut Pasteur a dévoilé les conclusions de ses premières recherches sur le fameux recombinant. Et certaines d’entre elles sont inattendues.

La crise du Covid-19 semble derrière nous. Mais allors que les pays lèvent les measures de restrictionsvoilà que certains éléments font souffler un frisson dans le dos : à commencer par ces chiffres des contaminations, en baisse certes, mais spectaculaires. Malgré tout, le pic de cette “petite” vague de BA.2 semble, lui aussi, être passé.

A lire aussi :
Covid – Omicron : “Nous avons passé le pic du rebond mais l’épidémie n’est pas terminée”, assure Olivier Véran

Les jeunes plus touchés

Reste encore les recombinants. En effet, la haute circulation du virus lui permet de muter. Et même de recombiner. Autrement dit, deux variants peuvent s’associer et accoucher d’un autre variant. C’est notamment le cas de Deltacron. Un recombinant ou hybrid de Delta et Omicrontrès surveillé par les autorités sanitaires.

Tant et si bien que ce lundi 4 avril, l’Institut Pasteur a publié les premières conclusions de ses recherches sur ce recombinant, disponibles sur la plateforme Research Square.

Ces recherches ont été menées Etienne Simon-Lorière, responsable du groupe Génomique évolutive des virus à ARN, auprès de 32 cas confirmés de variant XD (autrement dit Deltacron) et de 6 cas suspects, détectés en France entre le 3 janvier et le 9 mars 2022.

Pour commencer, l’âge médian des malades est de 32,5 ans, soit le même qu’Omicron (35 ans). À la différence près que beaucoup plus de jeunes sont touchés: 25.7% des cas étudiés ont moins de 20 ans, contre 11.3% pour Omicron.

Autre constat, tous les cas répertoriés étaient symptomatiques. Voici la liste des symptômes les plus fréquents :

– Maux de tête (61,1%).

– Fatigue/Epuisement (58,3%).

– Toux (44.4%).

– Fièvre (38.9%).

– Doleurs musculaires (33,3%).

Avec des taux plus importants de perte d’odorat et du goût que chez Omicron.

Deux cas ont été hospitalisés, mais ont été libérés moins de 24 heures après leur admission.

Leave a Comment