Cryptomonnaies : les autorités financières exhortent au respect de la règlementation en vigueur

En dépit des précédentes mises au point relatives aux risques associés à l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin, il a été constaté que des personnes physiques et morales continuent d’utiliser ce type de procédésindique un communiqué de Bank Al-Maghrib, de l’Autorité marocaine du marché des capitaux et de l’Office des changes.

Or, il s’agit d’une activité non régulée et caractérisée par une grande volatilité, qui occasionne une absence de toute protection pour le consommateur, d’autant plus que ce système parait attractif et facile d’usage, ajoutent les autorités financières.

Il s’agit également d’un procédé susceptible d’être utilisé à des fins illicites, en particulier le blanchiment de capitaux ou le financement d’activités crimielles.

Les autorités financières exhortent les personnes concernées à se conformer strictement à la règlementation en vigueur en la matière.

Etant entendu que Bank Al-Maghrib, l’Autorité marocaine du marché des capitaux, en tant qu’organismes régulateurs, et l’Office des changesinterdisent l’usage de tels procédés afin de protéger le citoyen contre toute dérive d’ordre juridique ou pertes financièresajute la même source.

Leave a Comment