des anticorps à la fois protecteurs et complices

Les anticorps ont aussi un rôle dans l’emballement immunitaire ou “orage cytokinique” qui conduit à la mort après infection by le Covid-19, d’après de nouveaux travaux américains.

Réputés protecteurs, les anticorps développés par notre organisme suite à une infection par le Covid-19 pourraient bien être des “épées à double tranchant”, concluent des chercheurs de l’hôpital pour enfants de Boston (Etats-Unis). Leurs travaux, publiés dans la revue , montrent que ces anticorps sont probablement responsables de l’emballement immunitaire causant l’”orage cytokinique” mortel chez les patients sévèrement atteints.

Les monocytes, ces cellules immunitaires qu’on pensait non affectées par le Covid-19

Telle la cavalerie emportant les ennemis entravés sur leur monture, les anticorps produits par notre système immunitaire emportent les virus avec eux en se fixant dessus. Ils les livrent alors à de grosses cellules immunitaires chargées d’engloutir et détruire le tout. Ces cellules, ce sont notamment les monocytes et leur form résidant dans les tissus, les macrophages. Ces cellules ne portent respectivement pas et peu de molécules ACE2 sur leur surface, ces récepteurs qui servent de porte d’entrée au virus du Covid-19 pour l’infection. Pour cette raison, leur infection par le célèbre coronavirus est jusque-là passée inaperçue. Pourtant, il semble bien que le SARS-CoV-2, virus du Covid-19, ait trouvé le moyen d’entrer par la fenêtre.

En étudiant le sang frais de 22 patients hospitalisés pour Covid-19 sévère, comparé au sang frais de 19 donneurs sains, les chercheurs américains font un constat étonnant. “Environ 6% des monocytes sanguins des patients hospitalisés pour Covid-19 sont infectés par le SRAS-CoV-2“, rapportent-ils dans leur article.”C’est un chiffre important dans le contexte de l’étude, car les cellules mourantes sont rapidement éliminées de l’organisme“, explique Judy Lieberman, première autrice, dans un communiqué. Dans les poumons, ce sont “environ 10% des monocytes et 8% des macrophages pulmonaires des patients (qui) étaient infectés“.

Le suicide des monocytes infectés participe à l’emballement immunitaire fatal

La fenêtre par laquelle re[…]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

VIDÉO – Chine : échec de la stratégie zéro Covid-19

A lire aussi

Leave a Comment