Des chiens robots donnent des ordres de confinement dans les rues de Shanghai, Une initiative applaudie par certains habitants et critique par d’autres


Alors que Shanghai doit lutter contre une recrudescence des cas de Covid-19, la municipalit a choisi de faire appel des chiens robots pour faire respecter le confinement de ses 26 millions d’habitants. Dans une vido publie par les habitants, on peut voir un chien robot avec un haut-parleur attach sur le dos qui erre dans une zone rsidentielle du quartier de Jiading pour donner des consignes: portez le masque, lavez-vous les mains vfrquem votre temprature . Certains habitants, apparemment ravis de voir le chien robot, semblent accueillir favorablement son utilisation, mais d’autres sont sceptiques.

La Chine fait actuellement face une hausse vertigineuse des nouveaux cas de Covid-19, une situation qu’elle n’avait plus observe depuis la fin de l’anne 2020. Les grandes villes sont soumises de dures restrictions, les habitants sont contraints de rester en quarantaine dans des botes mtalliques et il est interdit beaucoup de sortir de chez eux. En particulier, Shanghai a impos un confinement en deux tapes, qui restreint fortement les dplacements de la moiti de la population un jour sur deux afin de permettre un program de tests de masse. Selon les donnes parts par les mdias locaux, elle aurait enregistr plus de 30 000 cas en mars.

Pour s’assurer que ces mesures sont respectes par la population, Shanghai a dploy des chiens robots et des drones afin de surveiller sa population et lui rpter constamment les gestes-barrires. Selon les informations rapportes par les mdias locaux et les vidos parts sur Internet, dans le district de Fengxian, la police a utilis des drones de patrouille pour dtecter les cas de rupture de confinement et rappeler aux habitants de ne pas e sortir. Huangpu, la police aurait fait voler un drone au-dessus d’un march temporaire pour rappeler aux acheteurs de porter leurs masques et de garder une distance de scurit.

Une vido largement relaye sur les mdias sociaux montre un drone exhortant une personne dans un parc rentrer chez elle. Votre comportement a viol les rgles anti-pandmie. Veuillez rentrer chez vous immdiatement, ou vous serez puni conformment la loi , claironne le haut-parleur du drone. Selon d’autres sources, le mois dernier, un complex rsidentiel du district de Yangpu a dploy trois drones pour dsinfecter les zones publiques aprs qu’un cas positif yat signal. Ces dernires indiquent que le gouvernement de la ville a abandonn l’approche prcdente consistant verrouiller uniquement les zones cibles.

Si les rapports indiquent que certains habitants ont bien accueilli le dploiement de drones et de chiens robots pour lutter contre la propagation rapide du variant Omicron du coronavirus, d’autres ont affich des sentiments mitigs. Film de science-fiction ou ralit ? Ce chien robot qui se promne dans les rues de Shanghai, en Chine, diffuse les protocols de scurit contre la Covid-19 aux habitants en situation de confinement. Selon Newsflare, l’audio du robot dit aux rsidents : “portez un masque, lavez-vous les mains frquemment, vrifiez votre temprature”, etc. , peut-on lire comme commentaire sur Twitter.

Toutefois, la Chine n’est pas le seul pays avoir des robots dans les rues. Singapour, les autorits ont dploy en novembre dernier des chiens robots dans les villes du pays pour patrouiller et dtecter les comportements “antisociaux”. Le robot lance des avertissements aux personnes se livrant ce type de comportement, comme le non-respect de la distanciation sociale. Baptiss “Xavier”, le robot est quip de sept camras qui lui permettent de dtecter les “comportements sociaux indsirables”, par exemple si vous garez mal votre vlo, si vous fumez dans une zone non la autorise distan’ciation pasi s respect.

Les robots ont d’abord patrouill dans un lotissement et un center commercial dans le cadre d’un essai de trois semaines en septembre. Mais la technologie suscite de la mfiance et divise l’opinion publique. Le gouvernement estime qu’elle permet d’avoir toutes les informations sur une situation de drapage et constitue une nouvelle arme contre l’inscurit. Si le robot est dans les parages et que quelque chose se passe, les personnes de la salle de contrle auront une trace et pourront voir ce qui s’est pass, a dclar le chef de projet Michael Lim. Certaines personnes craignent toutefois une intrusion dans leur vie prive et de mauvais jugements.

a me fait penser Robocop. Cela fait penser un monde dystopique de robots. Je suis juste un peu hsitante face ce genre de concept , avait dclar Frannie Teo, une assistante de recherche de 34 ans, qui se promenait dans un center commercial au moment d’une patrouille. La militante des droits numriques Lee Yi Ting a dclar que ces appareils taient la dernire faon dont les Singapouriens taient surveills. Tout cela contribue donner le sentiment que les gens doivent faire attention ce qu’ils disent et ce qu’ils font Singapour, bien plus qu’ils ne le feraient dans d’autres pays, at-elle dclar l’AFP.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que les robots sont adapts pour surveiller les rues ?
Quelles seraient vos impressions si de tels engins devaient tre dploys dans les rues des villes franaises ?

Voir aussi

Les nouveaux robots qui patrouillent pour dtecter les “comportements antisociaux” provoquent un malaise dans les rues de Singapour, et attisent les craintes d’un tat de surveillance

Spot, le chien robot de Boston Dynamics, arm au nom de l’art. Des individus lui rattachent un pistolet de paintball contrlable distance pour laisser entrevoir les dangers de l’automatisation

Boston Dynamics rend son robot quadrupde Spot plus autonome en lui attribuant un bras mcanique, la possibilit de se recharger tout seul et prsente Scout, un logiciel pour le piloter sur internet

Leave a Comment