Essai Tesla Model 3 (2022). Toujours une bonne affaire ?

Voiture électrique la plus vendue au monde, la Tesla Model 3 poursuit son incessante évolution. Et c’est souvent par petites touches que la protégée d’Elon Musk montre des changesments. Mais pour 2022 les modifications concern la version de base, Propulsion, sont plus profondes qu’une simple mise à jour logicielle. Tout commence par le cœur de la voiture. Exit la batterie lithium-ion, éclipsée au profit d’un bloc LFP (lithium-fer-phosphate) qui évite donc le recours au cobalt. Avec, au passage, un léger gain de capacité sur lequel Tesla ne communique pas, comme à son habitude dès qu’il s’agit des puissances des batteries.

Les recupements indiquent une capacité nette de 57 kWh (60 en brut) pour la nouvelle batterie de la Model 3 Propulsion. Le second change de taile est le remplacement du moteur électrique par celui que l’on trouve sur l’essieu arrière de la version performance ; un bloc de type synchrone à aimant permanent et à refroidissement liquide. Là encore, point d’informations sur la puissance du moteur de la part du constructeur, mais celle-ci semble en baisse (250 ch environ) compte tenu de la performance en retrait, qui ne peut être imputée qu’à une légère price de poids. Le 0 à 100 km/h est en effet indiqué en 6,1 s contre 5,6 s auparavant. Mais on verra que, volant en mains, cette Model 3 de base a encore bien des ressources.

Prix ​​Tesla Model 3 Propulsion 2022

Les berlines familiales électriques sont encore rares. La Model 3 mesure 4,69 m.

C’est la valse des prix dans l’automobile… et pas dans le bon sens. La Model 3 subit plus que les autres l’inflation avec trois hausses tarifaires successives depuis fin 2021. De 43 800 € avec bonus de 6 000 €, le montant est passé à 49 990 €, incluant le bonus réduit à 2,000 €. En quelques semaines, l’américaine a donc gonflé son prix de 10 190 € ! Une fois passée cette douche froide, on se console en se disant que ce tarif est proche de celui qu’il était à son lancement en 2019 (48 600 €) et que la concurrence ne fait guère mieux.

Reste à savoir quel sera l’impact sur les ventes en 2022, sachant qu’un modèle commandé ce jour est livrable en février 2023 si l’on ne prend pas d’option. Ce délai est ramené à novembre 2022 si l’on coche une option (peinture métallisée par exemple) et même à août 2022 si l’on en retient deux (peinture métallisée et jantes de 19 pouces par exemple). Une manière pour Tesla de pousser à la consommation de ses Model 3, dont les versions livrées en France proviennent de l’usine de Shanghai (Chine). À noter que ce site connaît des coupures de production pour des raisons sanitaires qui peuvent encore changer la donne sur les délais de livraison.

tesla model 3 conduite et essai
tesla model 3 rangement

En dépit de son inflation, la Model 3 reste bien placée comparée à une BMW i4 de base, affichée à 59 700 €. Surtout, la dotation de serie de l’américaine est très fournie (voir en page suivante). L’auto n’a d’ailleurs cessé d’évoluer par petites touches au plan cosmétique et en équipements depuis son lancement. Elle proposes désormais une finition extérieure noir satin en remplacement du chrome, une nouvelle console centrale avec unchargeur in induction pour deux smartphones, une pompe à chaleur, un double vitrage avant and un haut-parleur extérieur. Enfin, volant, sièges avant, banquette et essuie-glace sont chauffants, tandis que l’ordinateur de bord embarque un nouveau processeur plus puissant (AMD Ryzen, utilisé dans les consoles de jeu), qui rend l’éactrane fluid davet.

Autonomie Tesla Model 3 2022

Avec son change de batterie et de moteur, la Model 3 Propulsion affiche une autonomie WLTP en progrès à 510 km contre 448 auparavant. Valeur qui descended à 491 km avec les roues de 19 pouces optionnelles que l’on vous déconseille pour des raisons d’efficience et de confort. Afin d’y voir plus clair du côté de l’autonomie réelle et des consommations, nous avons effectué notre parcours dédié à l’autonomie des voitures électriques avec cette nouvelle Model 3 Propulsion. L’américaine s’y est distinguée puisque aucune berline de son rang n’était jusqu’ici passée sous la barre des 20 kWh aux 100 km sur l’exercice autoroutier – une portion que nous effectuons à 130 km/h à notre GPS – avec 19,3 kWh exactement. Cela induit une autonomie réelle de 295 km sur autoroute.

tesla model 3 temps de recharge
tesla model 3 autonomie et consommation batterie

Le résultat est encore plus remarquable sur le parcours routier avec 14 kWh aux 100 km et une autonomie reale de 407 km compte tenu de la capacité de la batterie. Si ces rayons d’action sont éloignés de ce que peuvent faire les versions supérieures (Grande Autonomie et Performance), on dispose quand même avec cette Model 3 de base d’une belle polyvalence pour faire la semaine sans recharger.

Quant aux voyages, ils sont facilités par la qualité et la fiabilité du réseau de superchargeurs Tesla, mais aussi par le planificateur de trajet intégré au GPS. Avec une précision et une réactivité remarquables, celui-ci indique les lieux, temps d’arrêt, disponibilités des bornes et pourcentage de batterie à destination. Concernant la recharge, la Model 3 Propulsion accepte 170 kW en courant continu. C’est loin des 250 kW des autres versions, mais au-dessus de bien des concurrentes. Le tarif moyen de la recharge sur les superchargeurs est de 0,46 €/kW, ce qui est compétitif sur les grands axes. Et il faut souligner une fois de plus la simplicité d’usage des bornes Tesla : il suffit de se brancher pour déclencher la charge. Ici, nul besoin de carte d’abonnement, de QR code ou d’application à connecter.

Au volant

En dépit de son accélération en recul sur l’exercice du 0 à 100 km/h, la Model 3 Propulsion ne perd rien de son intérêt volant en mains. On note certes une pointe de brio en moins, mais les performances sont toujours d’un très bon niveau pour se fondre dans le trafic, doubler en toute sérénité ou aller bon train quand l’autonomie le permet. Il ya en tout cas suffisamment de ressources pour profiter du châssis toujours dynamique, bien soutenu par les pneus Michelin Pilot Sport 4 sur notre version d’essai. La direction très incisive et la réactivité générale participent aussi au plaisir que l’on éprouve à mener cette americaine. Pour les plus énervés, il existe encore la version Performance, mais le tarif n’est plus le même.

tesla model 3 millesime 2022

Parmi les évolutions de la Model 3, on retiendra la mise en action des caméras latérales à l’enclenchement du clignotant pour afficher l’image sur l’écran central. Une fausse bonne idée car, quand on veut déboiter, on regarde plus naturellement vers le rétroviseur de gauche que vers cet écran situé à droite. On aurait préféré que Tesla soigne un peu plus les bruits d’air sur autoroute, toujours trop présents, ou travaille sur l’amortissement, peu conciliant quand leume génère bit cahots.

C’est toujours par sa simplicité d’usage, son écran hyper-réactif et son mobilier épuré que la Model 3 se distingue du reste de la production. Il règne dans l’habitacle une atmosphère comme nulle autre ailleurs, et le système audio récemment amélioré offre une qualité d’écoute à faire pâlir de jalousie des modèles premium. Un régal pour dérouler les playlists Spotify intégrées au système. Parmi les rare options, Tesla propose l’Autopilot optimisé ; un équipement cher (3 800 €) pour les services rendus (changement de voie et parking auto), sachant que la voiture est dotée en série d’un régulateur de vitesse adaptatif avec maintien de voie. Quant à la capacité de conduite entièrement autonome avec la promesse à venir d’une conduite automatisée en ville, le prix est exorbitant (7 500 €) et le fonctionnement relève encore de la science-fiction dans bien des cass. À éviter donc.

Retrouvez le bilan de l’essai, la fiche technique, les prix et les équipements de série en page suivante.

.

Leave a Comment