Google fait l’objet de plusieurs poursuites antitrust

Google ne peut plus échapper à un procès antitrust multi-Etats pour avoir conclu, selon ces derniers, un accord illégal avec son plus gros concurrent publicitaire en ligne qui est Facebook. Il y avait déjà un procès à propos de l’affaire qui a été déposé en 2020 par le procureur général du Texas du nom de Ken Paxton. Facebook ne s’est pas présenté à ce procès. Par la suite, Google avait demandé le rejet de ce même procès mais le juge de district américain P. Kevin Castel pour le sud de New York a statué que le procès se poursuivra.

Malgré le fait que le procès se poursuive, le juge Castel a rejeté une allégation disant que l’accord entre Google et Facebook était une restriction illégale du commerce. Il a affirmé que les motivations des deux entreprises à conclure l’accord pourraient ne rien avoir d’inexplicable.

Google a déclaré que la décision de Castel a mis en lumière les failles du procès de Paxton. Pour le moment, le bureau de Paxton n’a pas fait de commentaire sur cette affaire.

Le « Jedi Blue »

Le Jedi Blue est la dénomination qui a été donnée à l’accord secret conclu entre Google et Facebook. A ce qu’il paraît, l’accord a donné un gros avantage au réseau social dans l’outil de recherche le plus utilisé en ligne. Selon le procès du procureur général Paxton et les 16 Etats poursuivant Google, c’est illégal.

Lors d’un précédent procès, Google avait été accusé de nuire à ses concurrents sur le marché des publicités en se livrant, selon CNet, « à des actes faux voire trompeurs dans l’exploitation des annonces en ligne ».

La défense de Google

Comme il a été susmentionné, Google a demandé le rejet du procès initial. Son argument était que la conduite décrite comme illégale par les Etats était légale. Rappelons que Google a auparavant proposé d’autoriser des plateformes publicitaires tierces sur YouTube dans le but de régler, sans avoir à payer une amende assez conséquente, une enquête antitrust en cours. Cette enquête avait été menée par l’Union Européenne.

Par ailleurs, Google a déclaré dans un communiqué que la technologie publicitaire crée des activités regorgeant de ressources d’où la montée de la concurrence dans ce domaine. Il dit également que ses produits donnent plus de choix à diverses personnes, que ce soient les éditeurs ou les annonceurs, tout en permettant aux petites entreprises de trouver de nouveaux clients à un abordable prix.

source

.

Leave a Comment