Google souhaite transformer les smartphones en outil de diagnostic médical

L’entreprise américaine va tester la détection de problèmes cardiaques et oculaires à l’aide des caméras et des microphones du smartphone.

Pour Google, les smartphones pourraient permettre de réaliser un suivi de la santé. Le 24 mars, la firme de Mountain View a dévoilé ses derniers projets d’utilisation de ces appareils et de l’intelligence artificielle (IA) pour détecter des problèmes cardiaques et oculaires. Cela pourrait aider les individus à identifier des problèmes depuis leur domicile.

« Google Health a élargi ses recherches and ses applications pour se concentrer sur l’amélioration des soins dispensés par les cliniciens et permettre aux soins de se dérouler en dehors des hôpitaux et des cabinets médicaux », a déclaré Greg Corrado, responsable de l’IA pour la santé chez Google. Le géant américain cherche à fournir aux cliniciens des outils facils à utiliser afin de les aider à mieux soigner les patients.

Utiliser les capteurs des smartphones pour détecter des problèmes de santé

La société américaine effectue des recherches afin de déterminer si des photos de l’extérieur de l’œil pourraient servir à détecter des maladies liées au diabète. Affirmant avoir obtenu de premiers résultats prometteurs, elle indique attendre la recherche clinique avec ses partenaires, dont le Chang Gung Memorial Hospital. Cela, afin de savoir si les caméras des smartphones peuvent également permettre de détecter le diabète et d’autres maladies n’y étant pas liées, à partir de photos oculaires externes. « Bien que nous n’en soyons qu’aux premiers stades de la recherche et du développement, nos ingénieurs et scientifiques envisagent un avenir où les gens, avec l’aide de leurs médecins, pourprendre de mie les é concernes com santé depuis leur domicile »an indiqué Greg Corrado.

Google étudie aussi la possibilité d’utiliser les smartphones pour enregistrer et traduire les sons cardiaques. La société explique que l’écoute du cœur et des poumons peut aider les cliniciens à détecter des troubles des valves cardiaques, comme la sténose aortique. « Nos dernières recherches étudient si un smartphone peut détecter les battements de cœur et les murmures », a déclaré le responsable de l’IA pour la santé. Plus précisément, la firme de Mountain View explore la manière dont les microphones intégrés d’un smartphone peuvent enregistrer les sons cardiaques lorsqu’ils sont placés sur la poitrine. Elle espère que son travail pourra permettre aux individus d’utiliser le smartphone comme « un outil supplémentaire pour l’évaluation de la santé accessible ».

Utiliser l’intelligence artificielle pour améliorer la santé maternelle

Enfin, Google s’est associé à Northwestern Medicine, un système de santé à but non lucrative, afin d’améliorer la santé maternelle à l’aide de l’IA. L’entreprise effectue des travaux de recherche en libre accès pour valider l’utilisation de l’IA et ainsi aider les prestataires à réaliser des échographies, ainsi que des évaluations. « Grâce à des évaluations plus automatisées et plus précises des risques pour la santé maternelle et fœtale, nous espérons réduire les obstacles eter les gens à obtenir des sons en temps opportun »a precisé Greg Corrado.

Google explique en effet que plus de la moitié des parents accouchant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire ne reçoivent pas d’échographie alors que cette technique d’imagerie est efficace pour identifier les problèmes au début de la grossesse. Cela est en partie lié à un manque d’expertise dans la lecture des échographies. « Nous pensons que l’expertise de Google en matière d’apprentissage automatique peut aider à résoudre ce problème et permettre des grossesses plus saines et de meilleurs résultats pour les parents et les bébés »a déclaré Greg Corrado.

Leave a Comment