Google veut deposer le bilan en Russie, mais continue to proposer ses services gratuits – Actualités SEO et motors

Google Russie pourrait déposer le bilan suite au blocage des comptes de l’entreprise par le gouvernement du pays. Une nouvelle étape dans la bagarre actuelle entre le Kremlin et la firme de Mountain View…

Google a indiqué dernièrement que ses comptes en banque en Russie avaient été saisis par le gouvernement de Vladimir Poutine et que la première conséquence de cette action était que la filiale de la firme de Mountain View dans ce bié pays.

« La saisie par les autorités russes du compte en banque de Google Russie empêche notre bureau dans ce pays de fonctionner, d’employer et de payer nos employés sur place, de payer les fournisseurs et vendeurs, et d’auhontresresères d », explique l’entreprise dans un communiqué diffusé par Reuters. Google precise cependant que « les gens en Russie comptent sur nos services pour avoir accès à une information de qualité et nous continuerons à maintenir les services gratuits tels que Search, YouTube, Gmail, Maps, Android et Play »

Selon une note publiée mercredi sur le registre officiel russe Fedresurs, la filiale de Google avait l’intention de se déclarer en faillite et prévoyait depuis le 22 mars une « incapacité à remplir ses monétaires du les obligations la indemépartement », notéamment personnel actuel et ancien et les paiements obligatoires dans les delais.

En décembre 2021, un tribunal russe avait déjà condamné Google à une amende de 87 millions d’€, reprochant au groupe américain de ne pas avoir supprimé des contenus considérés comme “interdits” par la dictature en place. Dans la foulée, la fermeture du compte YouTube de la chambre basse du Parlement russe et le blocage de nombreuses chaînes pro-Poutine n’a pas arrangé les affaires de la firme américaine. La base de données du service fédéral des huissiers de Russie ainsi répertorié deux saisies depuis la mi-mars, sans préciser les montants, ainsi que d’autres amendes et frais d’exécution. Le service a confirmé qu’il avait saisi des actifs et des biens de Google.

Google a confirmé avoir transféré un grand nombre de ses employés hors de Russie depuis que Moscou a déclaré la guerre à l’Ukraine le 24 février.

Google étant désormais considéré en Russie comme une entreprise menant des activités “terrorists”, ses outils pourraient être bloqués dans un prochain temps dans ce qui ressemble fort à un bras de fer entre les deux parties. Dans ce cas, même les services gratuits qu’elle a décidé de laisser disponibles en ligne pourraient ne plus fonctionner, laissant notamment le champ libre à Yandex (lui-même en situation sensible information) pour ce qui est du moteur pour de recherche… Alphabet (maison-mère de Google) a déclaré le mois dernier que la Russie représentait 1% de ses revenus l’année dernière, soit environ 2,6 milliards de dollars.

Google en Russie. Source : DR

Leave a Comment