Hivemapper lève 18 millions de dollars pour devenir le Google Maps du Web 3.0

Un Google Maps décentralisé du nom de Hivemapper

Hivemapper est une startup californienne basée à San Francisco, qui, selon son co-fondateur et PDG Ariel Seidman, ancien director de la gestion de produits chez Yahoo, a le potentiel de devenir le Google Maps du Web 3.0.

Dans cette optique, une levée de fond de série A a permis de réunir 18 million dollars. Les séries A interviennent au tout début d’un projet, quand celui-ci n’a pas encore fait ses preuves sur le marché.

Parmi les investisseurs, nous retrouvons Anatoly Yakovenko et Raj Gokal, deux des co-fondateurs de Solana (SOL), Amir Haleem, fondateur d’Helium (HNT) ou encore Elie Seidman, ancien PDG de Tinder pour ne citer qu’eux. Le tour de table s’est fait sous la direction de Multicoin Capital.

Ariel Seidman n’est pas arrivé là par hasard, car au cours de son passage chez Yahoo, il a justement travaillé sur le projet Yahoo Maps. Mais comme chacun le sait, c’est Google Maps qui a gagné cette bataille, c’est donc avec un certain esprit de revanche qu’il a fondé Hivemapper :

« Nous n’avions pas le même budget et ils ont finalement gagné. Mais en tant que personne compétitive, c’était profondément frustrant pour moi. »

Aujourd’hui, face aux prix des services Google pour les entreprises, il estime avoir une carte à jouer et pouvoir proposer un écosystème décentralisé, open source, moins cher et mis à jour quasiment en temps réel.

👉 Pour aller plus loin – Retrouvez tous nos guides complets sur de nombreux projets crypto

Comment se démarquer face aux géants du Web ?

Pouvoir cartographier la surface du globe est une ambition qui coûte des milliards de dollars, tenir celle-ci à jour encore plus. Tout du moins, ce raisonnement n’est valable que si l’on pense d’un point de vue centralisé. Or, dans le cas de Hivemapper, tout un chacun peut mettre le réseau à jour en temps réel et être récompensés en token HONEY pour Cela.

En effet, à l’aide d’une caméra embarquée dans son véhicule (dashcam), il sera possible d’enregistrer les données de navigation et de contribuer au projet. Avec cette vision, la startup californienne réduit considérablement ses coûts de production and a la possibilité de proposer une carte mise à jour très régulièrement, comme l’indique Ariel Seidman:

« Si vous regardez University Avenue à Palo Alto sur Google Street View, qui se trouve dans l’arrière-cour de Google, elle est probablement mise à jour tous les 14 mois. Pour le même prix, nous pourrions probablement le faire une fois par semaine.»

Le project s’inspire du succes d’helium, aujourd’hui renommé Nova Labs, qui souhaite construire un Internet décentralisé, dans lequel les acteurs du réseau partagent leur connexion depuis leur domicile grâce à un boitier. D’ailleurs, bien que Hivemapper soit construite sur Solanales données collectées par les dashcams seront justement transmises par le réseau d’Helium.

Ces dashcams sont d’ores et déjà disponible à la précommande. Dans un premier temps, elles seront expédiées dans 33 villes à l’été prochain, puis dans le monde entier à la fin de l’année.

Si le défi à relever est énorme, l’idée présentée par Hivemapper n’en est pas moins prometteuse. La possibilite de rentabiliser son trajet en voiture pourrait alors motiver des personnes à rejoindre la communauté et se lancer dans cette form de minage pour le moins originale.

👉 Dans l’actualité égallement – ​​Helium Inc. lève 200 millions de dollars et se renomme Nova Labs

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c’est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continue à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l’utilisation d’un mis bient ou service article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A proppos de l’auteur : Vincent Maire

twitter-soothsayerdata

Je découvre timidement le monde de la blockchain fin 2018 lors de ma quête de liberté financière. D’abord investi modérément, ce n’est que deux ans plus tard que je prends le pari de tout miser sur le mouvement qui se dessine alors. Je consacre ensuite 2021 à mieux me former pour acquérir plus de connaissances et de sérieux. Comme j’aime souvent le dire : j’ai encore un milliard de choses à apprendre. Et ce que je sais, je souhaite le partager avec vous.
Tous les articles de Vincent Maire.

Leave a Comment