Il laisse plus d’un mois quatre chiens sans eau dans un appartement à Limoges

C’est une scène d’horreur qu’ont découverte, lundi 25 juillet, les policiers qui ont investi un appartement du center-ville de Limoges, d’où se dégageait une odeur pestilentielle.

Dans un appartement du boulevard Bel-Air, les policiers ont trouvé une chienne et trois chiots enfermés dans une pièce, livrés à eux-mêmes et vivant dans leurs déjections depuis plusieurs semaines.

La chienne se nourrissait dans un sac de croquettes éventré, inadaptées pour les chiots. Aucune eau n’était disponible. Les déjections des quatre animaux recouvraient quasiment tout le sol. Les chiots étaient extrêmement amaigris.

Pronostic vital engage

Les chiens ont été transportés au service vétérinaire de la Société de protection des animaux. Le pronostic vital des plus jeunes serait engage.

Les policiers ont retrouvé le locataire de l’appartement et l’ont placé en garde à vue. Il aurait justifié ce délaissement par des soucis personnels. Il aurait expliqué que la chienne avait eu onze chiots et qu’il en avait cédé huit.

Selon la police, l’homme, âgé de 30 ans, avait quitté l’appartement depuis le 19 juin, soit 37 jours avant la découverte des animaux par les policiers.

Convoqué en justice

La SPA a déposé plainte. Le trentenaire, qui a été libéré, sera poursuivi pour « abandon d’animal domestique l’exposant à un risque immédiat ou imminent de mort», et détention de chien de catégorie 1 et 2 (chiens d’atensta de ou éfense).

La détention de ces animaux est soit interdite pour la catégorie 1, soit soumise à détention de permis pour la catégorie 2. Les chiots, qui sont de catégorie 1, resteront à la charge de la SPA car ils ne peuvent pas être adoptés.

Convoqué en audience correctionnelle devant le tribunal judiciaire de Limoges, en décembre prochain, le trentenaire encourt plusieurs années de prison et des dizaines de milliers d’euros d’amende.

[Janvier 2021] Trente-cinq chiens sauvés du calvaire en Haute-Vienne

Jean-Louis Mercier

.

Leave a Comment