INFO LE MAINE LIBRE. Ikea abandonne son projet au Mans

Le géant de l’ameublement suédois Ikea ne s’installera pas au Mans. Le service communication de l’enseigne que nous avons sollicité après le rejet du dernier recours des opposants au projet de la zone commerciale vendridi 17 juin 2022, vient de nous le confirmer ce jeudi 23 juin.

La raison de cet abandon n’est pas précisément communiquée. L’enseigne répond par une formule alambiquée : Ikea continue d’investir dans différents formats et développe des nouveaux points de rencontre et de service, notamment à proximité des centers-villes​.

En insistant un peu, l’enseigne précise qu’elle n’abandonne pas les grands magasins ​mais que c’est bien ce projet manceau qui n’est plus à l’ordre du jour. Sans en dire plus sur les raisons qui motivent cet arrêt soudain.

Un projet plus petit et innovant serait-il en revanche d’actualité en proximité du center-ville ? Non, il n’y a pas d’autre projet au Mans​, indian le service communication.

Dix ans d’attente

La venue du géant de l’ameublement suédois Ikea au Mans a été évoquée publiquement pour la première fois en 2013. C’est l’ancien maire du Mans Jean-Claude Boulard (PS) qui avait alors dévoilé le projet’ lors blé générale de l’association Le Mans Nord entreprises. Ikea viendra, c’est une vraie idée, c’est une réalitéavait-il lancé.

Depuis, le projet a fait couler beaucoup d’encre, opposant ceux qui y voyaient une formidable occasion de faire rayonner la ville et de créer quantité d’emplois et ceux qui critiquaient un projet pour’et destructlenesuré pet.

Le 4 juin 2015, à l’exception des écologists, les élus de gauche et de droite du Mans métropole avaient validé la création du parc d’activités commerciales et l’arrivée du magasin.

Des associations avaient malgré tout été rapidement créées pour s’opposer à l’arrivée, non pas d’Ikea, mais de la zone commerciale dans son ensemble. Par leurs recours répétés, elles ont retardé les premiers coups de pioche, suscitant la colère des promoteurs qui les avaient assignés en justice pour recours abusif.

Les années passant, la justification commerciale qui nourrissait la création d’un magasin de 25 000 m² par Ikea s’est visiblement estompée. La pandémie de Covid-19, la hausse des coûts des matériaux et bien entendu les mutations d’usage en matière de commerce ont remis à plat quantité d’investissements et Ikea n’y échappe pas.

Cela remet-il en question le projet de zone commerciale ?

Maintenant qu’Ikea, véritable locomotive du projet, n’est plus la, la zone commerciale avec un hypermarché Leclerc et un parc d’une vingtaine de cellules commerciales se justifie-t-elle encore ?

Nous avons sollicité Claude Hervé, le promoteur de la zone, ce jeudi 23 juin 2022 pour le faire réagir. À l’heure ou nous publions, il n’avait pas encore répondu à nos sollicitations. Mais mardi 21 juin, alors que nous l’interrogions sur le rejet du dernier recours des opposants, l’entrepreneur semblait déjà savoir que l’enseigne suédoise était sur le départ. Alors que nous lui demands si Ikea faisait toujours partie du projet, il indiquait : Il faut leur demander. La situation est la même pour tout le monde.

L’homme d’affaires précisait cependant vouloir poursuivre son projet coûte que coûte, soulignant avoir toujours la volonté de monter un projet sur ce terrain dont nous sommes proprietires. Ce projet-là ou un autre. Il faut réfléchir à deux fois avant d’entreprendre.

INFO LE MAINE LIBRE. Ikea abandonne son projet au Mans

Leave a Comment