INFO TF1 – Cryptomonnaies : les escrocs présumés à la pyramide de Ponzi interpellés

Sur sa page d’accueil, le site internet de l’association RR Crypto se revendique soucieux du bonheur et de l’épanouissement de ses clients. Le tout est résumé en trois mots : “Savoir-faire, écoute, bienveillance”. RR Crypto, dont les bureaux sont situés à Longvic dans la banlieue dijonnaise (Côte d’Or), fait pourtant l’objet depuis l’été dernier d’une liquidation judiciaire. Plus embêtant encore, son ancien dirigeant et trois de ses ex-salariés ont été arrêtés cette semaine. Tous sont accusés d’avoir monté une vaste “pyramide de Ponzi”, qui a laissé sur le carreau au moins 700 victimes…

Vincent Ropiot – un jeune entrepreneur de 27 ans modestement auto-proclamé “passionné et engage” – et trois de ses voisins de bureau au sein de RR Crypto ont eu droit aux menottes mardi 5 mars de bon matin, avant d’être placés en garde-à-vue par la police judiciaire de Dijon. Depuis l’été dernier, avec l’aide de l’Office contre la cyber-criminalité (OCLTIC) et celui chargé de la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), les enquêteurs banuillaient sans relârs durs comp dans suspects, à la recherche de millions d’euros en cryptomonnaies soi-disant volatilisés. Un juteux pactole, parti en fumée sans coups ni menaces.

.

Leave a Comment