Is Elon Musk’s arrival a man who has a social resurgence at his heart?

The moins que l’on puisse dire, c’est que les premières semaines d’Elon Musk à la tête de Twitter ont été mouvementées, voire chaotiques. Si le patron de Tesla, who s’est offered the social réseau for 44 milliards of dollars, n’a jamais cache his volonté d’opérer des radical changes for the firme à l’oiseau blue, il n’aura fallu qu’une vingtaine de jours pour voir les premières répercussions.

And for cause, with more than 4 million dollars per day, l’entreprise california risque la failure. Moins of two days après son arrivée, Elon Musk a donc comment by tailer dans les effects en licenciant la moitié des 7,500 salariés de Twitter. Si certains ont été remerciés, d’autres – des hauts cadres de la firme en desaccord avec le nouveau patron – ont annoncé leur démission. This is the case of Léa Kissner, responsible for the security of social security, Yoel Roth, in charge of the confiance client, Damien Kieran, for the protection of private life and Marianne Fogarty, chef of conformity.

Moans of modération, plus de haine

Advantage that les licencements, ce sont les posts concernés qui quiètent. S’il a taillé au sein de ses propres équipes, le multimillionaire a également stoppé les contrats de milliers de sous-traitants qui s’occupent de la modération des contenus sur Twitter. A measure that made Virginie Cleve, consultant and strategic number, a record of non-sensitive messages: “There is a great risk of propagating these messages. Il faut s’attendre à ce qu’une partie d’entre eux ne soient pas supprimés ou alors tardivement », explique-t-elle, rappelant que la modération est l’une des critiques récurrentes contre le réseau social. Mais le nouveau patron a tenu à rassurer, assurant que « l’engagement de Twitter sur la modération du contenu demeure inchangé ».

Mais à l’heure où la modération est l’un des enjeux prioritaires du numérique, the projet d’Elon Musk détonne, alerte Emmanuelle Patry, fondatrice of the Social Media Lab: « It’s a libertarian assumé, it’s a répété à plusieurs reprises qu’il voulait faire de Twitter un espace de liberté d’expression totale. Mais c’est en contradiction avec la lutte contre les phénomènes de haine en ligne », this is a special time, which made Twitter ne devienne « un réseau social alternatif, with extreme droite concentration and fake news ». And he faut dire que les initiatives d’Elon Musk ne tendent pas à rassurer les utilisateurs and les investisseurs. C’est le cas de « Twitter Blue », a nouvel abonnement à huit dollars par mois permettant de faire certifier son compte, quelle que soit sa notoriété. This form – since november and suspend temporaire depuis – permet à n’importe qui de demander une certification, réservée auparavant aux personalities publiques, aux medias et aux marques.

Mais l’offre a rapidement creé la zizanie et a entraîné la création de milliers de faux comptes. Parmi ces usurpations d’identité se trouvent des personnalities like Georges W. Bush, Joe Biden, LeBron James or même Elon Musk, lui-même. The situation is even more alarming if a compte certifié, this faisant passer pour société pharmaceutique Eli Lilly, published an indiquant tweet that his son «insuline is désormais gratuite». The message, devenu immédiatement viral, n’a été retiré que deux heures plus tard, provoquant l’effondrement des actions de la firme, mais also le desarroi des patients. « It’s symbolic, because the blue badge, as created by Twitter, is a tribute to media journalists and journalists. It’s available for volonté de faire de Twitter une plateforme éditorialisée. Elon Musk is dead in the universe. He considered that the parole of media should not be too old for cells of citoyens, but that it was very problématique with fake news », decrypted by Emmanuelle Patry.

One absence of strategy

Les fantaisies du milliardaire ne se sont pas arrêtées là. The 9th of November, il a Lancé un badge “officiel” for distinguer les comptes certifiés payants – les fameux “Twitter Blue” – des comptes d’intererêt public, as me les gouvernements, les medias and les grandes marques and les personalities les plus connues. En d’autres termes, un badge destiné à garantir l’authenticité de ces comptes… Soit exactement la même fonction que le précédent macaron bleu. A function nalité qui a disparu en début d’après-midi, avant de réapparaître quelques heures plus tard. Merci noter que Twitter va faire beaucoup de choses bêtes dans les mois qui viennent. Our guards ce qui marche et changerons ce qui ne marche pas », a simplement réagi le milliardaire.

Des allers-retours qui traduisent d’un manque total de stratégie, selon deux experts: « It’s chaotique. He chose to do the same thing, he didn’t absolve himself with what he did », explique Emmanuelle Patry. Pour Virginie Cleve, Elon Musk, c’est « a compulsive utilisateur of Twitter, a fan of social réseau qui pense que ça fait de lui un expert », décrypte the consultant, qui compare le milliardaire à « a chien fou avec un nouveau jouet ».

Ces initiatives à la hâte n’ont pas manqué d’alerter également l’agence americaine de la concurrence (Federal Trade Commission – FTC): « We suivons the recent developments on Twitter with beaucoup d’inquiétude. Aucun directeur general ou entreprise n’est au-dessus de la loi », a declaré dans une rare mise en garde un des porte-parole, menaçant la plateforme d’amendes conséquentes si elle ne se conformait pas aux regles de confidentialite des données. L’autorité americane pourrait-elle aller jusqu’à fermer le réseau sociale? Ça pourrait arriver, mais la pression devrait être suffisante for qu’Elon Musk se plie aux règles. They don’t want to be the lâcher », this time Emmanuelle Patry.

Annonceurs et utilisateurs prenent la fuite

Less more inquiets, this is not probablement of annonceurs. Certains, such as Chipotle, General Motors, Volkswagen, or encore United Airlines, ont mis en pause leurs campagnes publicitaires. D’autres, as public age, tell Omnicom – who représentes Apple, PepsiCo or McDonald’s – or Interpublic Group (Coca-Cola, Unilever, American Express, Nintendo or Spotify) or encore the French group Havas is not affiliated with leurs clients de ne plus investir temporairement sur Twitter. “Aujourd’hui, les annonceurs ne veulent plus être associés à des contenus anxiogènes ou problématiques, ils ont peur du bad buzz,” Analyse Virgine Cleve. If the situation is alarming, it is because the plate-forming tire is 90% of the public’s revenus. « L’effondrement financier, c’est le plus gros risque du moment pour Twitter », este Emmanuelle Patry.

Après les annonceurs, ce sont les utilisateurs qui pourraient also décider de quitter Twitter pour se tourner vers un autre social réseau, such as LinkedIn or Mastodon, explique la fondatrice de Social Media Lab. According to the estimations of the Bot Sentinel, a plate form that studies the comportements inhabiting the country on Twitter, plus 875,000 users on dissatisfied leur compte between October 27 and November 1.

“It is true that his son succeeds, he is a commune of journalists, politicians, geeks, grandpa patrons. Si cette communauté perd la confiance en l’outil, that the service is degraded or that the ADN du réseau disparaît, this sera tres compliqué de rattraper les choses », Analyse Emmanuelle Patry. Pour la spécialiste, le nouveau PDG doit rassurer les utilisateurs: « S’il empile les décisions émotionnelles, Twitter pourrait devenir mineur et Elon Musk pourrait also décider lui-même de fermer la firme ». Pour Virginie Cleve, s’il est trop tôt pour prédire le futur de Twitter, la situation est inquiétante. Est-ce que le fait qu’Elon Musk the dirige, ça signe son arrêt de mort? C’est possible ».

Leave a Comment