La croissance française rebondit au deuxième trimestre

DÉCRYPTAGE – Le retour des touristes étrangers a notamment soutenu l’activité. La consommation des ménages continue en revanche de baisser alors que l’inflation dépasse 6% en juillet.

Dans le climat électrique qui caractérise les échanges économiques depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’exécutif peut se flatter d’aligner cette semaine de solides résultats. Après le chômage, en baisse de 0,8% au deuxième trimestre, c’est au tour de la croissance de surprendre par sa résistance.

Entre avril et juin, selon les premières prévisions de l’Insee, l’activité économique a progressé de 0,5% par rapport au trimestre précédent, soit deux fois plus vite qu’attendu. Après le repli du premier trimestre (-0.2%), ce rebond éloigne les craints de récession. «Le chiffre de croissance pour le deuxième trimestre est une victoire de l’économie française dans des temps difficiles», a pu se réjouir, Bruno Le Maire, à la sortie du Conseil des ministres, ce vendredi.

Des signes d’essoufflement

L’acquis de croissance, c’est-à-dire la progression du Produit intérieur brut (PIB) si la production se stabilisait au niveau de fin juin, de la France pour 2022 atteint désormais «2,5 % à la fin du deuxième trimestre…

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment