La fin de l’hégémonie du dollar US

par Serge Charbonneau.

Nous vivons une période déterminante, cruciale. Jamais nous n’avons vécu de tels événements.

Deux mondes s’affrontent.

Caricaturalement, nous pourrions dire que le bien affronte le mal.

C’est l’humanité contre l’inhumanité.

La coopération contre l’exploitation.

Cette guerre se cristallise autour des outils économiques qui sont en fait de véritables armes de contrôle et d’exploitation mondiale. Le dollar americain qui domine l’économie mondiale depuis des décennies est attaqué. Le clan de l’oligarchie occidental voit son règne mis en péril.

1944 fut une date déterminante pour le clan de l’exploitation.

En effet, en juillet 1944 dans la ville de Bretton Woods au New Hampshire, 44 pays alliés, vainqueurs de la Deuxième Guerre mondiale mettent en place une réorganisation du système monétaire international et consacrent la domination du sur a dollar américain les.

On assiste aussi à la création du Fonds monétaire international (le FMI) et de la Banque mondiale. Ces organismes deviennent de véritables bataillons économiques de contrôle et d’exploitation des pays « en development » et servent à maintenir cette domination du dollar US.

Quelques années plus tard, en 1947, l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, le GATT est créé. C’est ancêtre de l’OMC (l’Organisation mondiale du Commerce). Une agence de régulation servant à régir le commerce international des marchandises tout en favorisant, bien évidemment l’hégémonie du US dollar.

Jusqu’en 1971, les principales monnaies sont convertibles en or à un prix fixe auprès de la Banque centrale émettrice de la monnaie. La Banque centrale est alors obligée de détenir des réserves en or équivalentes à la valeur de la monnaie émise garantissant ainsi une valeur physique au papier. Ce système monétaire était stable et la domination du billet vert est, disons, acceptable.

Mais le 15 août 1971, pour compenser l’énorme dette acquise par les USA suite à la guerre du Vietnam, Richard Nixon annonce la suspension de la convertibilité du dollar en or et déclare que le bout de papier est « as good as gold » (aussi valable que l’or). Un change majeur ! Les prédateurs économiques américains peuvent maintenant faire imprimer leurs billets verts à volonté sans avoir à détenir l’or équivalent à la valeur émise. Le jeu de Monopoly devient entièrement sous leur contrôle. Plus rien ne limite l’imagination des prédateurs économiques.

Depuis des millénaires la monnaie reposait sur des biens réels, entre autres, sur les métaux précieux comme l’or et l’argent. Nixon a commis un des plus graves gestes de scélératesse qui soit en décidant que les dollars américains valaient « de l’or« . Il a ouvert la porte à une domination « sans contrainte » du billet américain.

Depuis des années, plusieurs pays cherchent à se soustraire à cette domination inéquitable de la monnaie americaine. Plusieurs présidents se sont fait assassin pour avoir avoir ainsi tenté de transiger leur pétrole avec l’or ou une monnaie autre que le dollar US. Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi, Hugo Chavez (mort d’un cancer) sont disparus. Avec la “production” à volonté du billet vert, ces pays producteurs de pétrole avaient le sentiment d’être rémunérés en monnaie de singe.

En 2000, on poufait lire sur Libération :

« Le maître de l’Irak a décidé de s’attaquer au roi dollar. Hier, de Bagdad, Saddam Hussein a une nouvelle fois annoncé fermement son intention de ne plus utiliser le billet vert dans les transactions internationales de son pays. « Le dollar sera remplacé par d’autres devises étrangères, dont l’euro », a précisé son ministre des Finances, Hekmat Ibrahim al-Azzaoui. Autrement dit, l’Europe, principal acheteur du pétrole irakien, ne serait plus obligée de régler ses achats d’or noir en devise américaine. »

S’attaquer au « US dollar » peut vous coûter la vie. Aujourd’hui, c’est Vladimir Poutine qui ose l’aventure. Suite aux menaces de l’OTAN, Poutine a décidé de passer à l’action. Parallèlement à une opération militaire en Ukraine, Poutine a décidé de vendre son pétrole et son gaz en Roubles. Fini l’utilisation du dollar americain. Si l’Europe ou quiconque veut du gaz russe, depuis le 1er avril 2022, celui-ci devra être payé en Roubles. Cette décision est majeure.

Cette décision russe, en plus de réduire l’importance du dollar américain, met aussi fin à l’utilisation du système SWIFT.

Le système SWIFT qui signifie « Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication » est un système de communication pour faciliter les transferts d’argent interbanques (une sorte d’Interac) et les paiements internationaux. En gros, si vous pouvez facilement payer votre hôtel, vos restaurants ainsi que vos achats lorsque vous êtes à l’étranger avec vos cartes de crédit et même de débit, c’est grâce à SWIFT.

En février 2022, le monde de l’exploitation occidental, le Deep State, en représailles à l’opération militaire russe en Ukraine a décidé de « punir » la Russie en lui interdisant d’accéder au système SWIFT. La punition n’a pas eu grand effet punitif. En effet, la Russie, la Chine, l’Inde ainsi que quelques autres Pays on décidé de contourner le système SWIFT.

Ces Pays représentent plus de 3 milliards d’individus en comparaison à environ 1 milliard du côté occidental (Europe et Amérique du Nord réuni).

Les Russes ne sont pas des deux de pique. Depuis 2014, ils se sont préparés à une telle éventualité. Ils ont donc mis en place un système de cartes de crédit, Mir, et l’agence Akras pour les notations de crédit. Surtout, depuis 2017, le pays dispose de son propre système transactionnel interbancaire, SPFS, développé par la Banque centrale de Russie, auquel 400 banques russes ont adhéré. Le réseau SPFS a été intégré à son équivalent chinois, CBIBPS, et comptait, fin 2020, 23 banques étrangères provenant notamment d’Arménie, d’Allemagne, du Kazakhstan et de Suisse. L’exclusion de la Russie de Swift est finalement plus dommageable pour l’économie occidentale que l’économie russe. Cette exclusion finalement profite au développement du système concurrent russe et chinois.

Les prédateurs du Deep State pensaient mettre à mal le Rouble en coupant la Russie du système SWIFT, mais on assiste plutôt à son maintien et même à une vigueur accrue. La décision de Poutine de n’accepter que le Rouble pour payer le pétrole et le gaz russe a pour effet de rendre la Rouble incontournable. Les Pays qui veulent l’énergie russe doivent passer par le Rouble. Pas de Rouble, pas de gaz ! C’est un incitatif drastique terriblement efficace.

Le monde unipolaire de l’exploitation, c’est-à-dire le Deep State de l’oligarchie occidentale, est mis à mal. Le monde pluripolaire respectant la souveraineté des Pays et la diversité de leurs cultures s’organisent, se soutiennent et installent des mécanismes de défense non seulement économiques, mais militaires et même culturels.

Nous devons nous préparer à vivre de grands changes. La donne économique sera bouleversée. Dettes, taux d’intérêts, taux horaire, contrôle financier, importance des banques, valeur de l’énergie, tous ces paramètres risquent de changer de façon radicale.

Nous espérons que la coopération, l’entraide, la gratuité de l’aide internationale puissent remplacer l’exploitation et la cupidité de cette clique oligarchique qui possède la quasi-totalité de la richesse mondiale.

Les mondialistes semblent en voie d’être vaincus.

Leave a Comment