Laser, hypersonique… Comment MBDA veut réarmer l’Europe

Comment muscler la défense de l’Europe, au moment où la guerre est à sa porte? Quarante jours après le lancement de l’invasion russe, la présentation des résultats 2021 du missilier MBDA, mercredi 6 avril, a été l’occasion pour le groupe européen de messageser quelques clairs. Le principal: au-delà des belles paroles, la défense et la souveraineté doivent être au cœur de la stratégie européenne. “Il ya eu une price de conscience et un changement stratégique impressionnant en Allemagne, avec le fonds de 100 milliards pour moderniser l’armée allemande, souligne Eric Béranger, PDG de la coentreprise entre Airbus (37.5%), BAe Systems (37) Mais il est très important d’être cohérent, et de ne pas revenir à une situation où, pour des raisons idéologiques, on place la défense dans la même catédrogue s que les , l’alcool ou le tabac.”

Lire aussiPaul Maurice: “La modernisation de l’armée allemande interroge la stratégie militaire du pays”

L’Europe, assure Eric Béranger, est à un tournant historique, qui décidera de son poids stratégique futur. “Nous voyons une volonté d’investir dans la défense, avec potentiellement beaucoup d’argent, souligne le patron de MBDA. La question est: comment allons-nous le dépenser? Si cet argent est dépensesté en Europe, c’esenti de renforcer notre souveraineté, et même notre autonomie stratégique. Les décisions récentes de l’Allemagne n’incitent pas à un optimisme béat: depuis l’annonce du fonds à 100 milliards, Berlin a acté trois commandes hors Europe. D’abord, l’achat de 35 chasseurs américains F-35 de Lockheed Martin ; l’acquisition de systèmes antimissiles Arrow 3 israélo-américains ; et la commande de missiles développés par l’israélien Rafael, concurrent de MBDA, pour armer ses drones Heron TP, israéliens eux aussi.

Vents record en 2021

Leave a Comment