L’assurance statutaire est-elle devenue un marché à perte ?

Jean-Luc de Boissieu, président de la Société mutuelle d’assurance des collectivités locales (Smacl)

« Je constate surtout que les risques à tous les niveaux prennent une ampleur nouvelle. Nous sommes une entreprise privée avec nos contraintes, nous pouvons donc continuer à assurer, mais pas aux mimes conditions qu’avant. Sur la question statutaire, nous sommes désormais beaucoup plus regardants. Nous ne répondons plus qu’aux appels d’offres des collectivités que nous avons déjà dans notre portefeuille et dont nous avons établi la sinistralité. Aujourd’hui, les niveaux de prix pratiques ne suivent pas l’évolution alarmante de l’absentéisme dans les administrations locales. Nous augmentons donc nos prix et assurons les collectivités dont nous connaissons le directeur du personnel avec …

[60% reste à lire]

Article réserve aux abonnes

Gazette des Communes

VOUS N’êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Assurances : les collectivites sur la corde rade

Leave a Comment