le cycliste qui a tué pistache exprès est « un mini-Poutine de pacotille »

C’est un petit chien qui n’avait rien demandé, qui ne faisait que se promener par là, et qui a eu le malheur de tomber sur un cycliste plein de haine, comme vous le racontait vendredi 20 Minutes. Cette histoire, celle de pistache un chihuahua de 9 ans percuté par un VTT en forêt de Fausses-Reposes, dans les Yvelines, a déclenché une avalanche de réactions d’indignation, mais aussi de auxien, sur les.réseaux D’autant que Selon plusieurs témoins, le chien a été écrasé volontairement alors qu’il se baladait avec d’autres chiens et une promeneuse professionnelle.

Quelques jours après le drame, 20 Minutes s’est entretenu avec Delphine, la « maman » de Pistache, qui est toujours dans une « incompréhension total», et évoque le souvenir de l’animal tué.

Comment vous sentez-vous ?

C’est les montagnes russes, je suis encore un peu en état de choc, j’ai une enclume sur la tête quand je me réveille le matin… Mais j’ai eu beaucoup de soutien sur les réseaux sociaux, et cela me et cela me bien car ça me force à agir.

Oui il ya eu beaucoup de reactions… Cela vous étonne-t-il ?

Un soutien aussi massif, oui… Cela a été très rapide. On sait la façon dont cela se déploie, mais quand cela vous arrive à vous, cela reste très étonnant. Il ya eu des médias et aussi des influenceuses, et même des stars de la téléréalité de Dubaï. Il ya une influenceuse qui s’appelle Noholita. Son chien s’appelle Twister, ils étaient dans le même groupe de promenade avec pistache. Quand elle an appris le décès de Pistache, elle a fait une story. C’est ce qui a déclenché le buzz du côté des gens qui suivent les influenceurs. Il ya des gens qui en ont parlé comme Eva Ducci et Milla Jasmine, qui est à Dubaï. Maurine, la maîtresse d’un chien promené par l’une des promeneuses agressées, m’a écrit et a contacté des médias. Il ya maintenant une pétition mise en ligne [qui atteint plus de 36.000 signatures], quand j’ai vu ça, je n’en revenais pas. La dame qui fait la pétition an interpellé la procureure. Et ensuite la fondation Brigitte-Bardot m’a contacté pour se porter partie civile.

Pistache était la mascotte du quartier…

Oui, tous les restaurateurs du quartier ou j’habite, Montmartre, adoraient pistache. Mon chien, c’était un peu le chien de tout le quartier, chaque personne se l’appropriait. Je ne suis pas jalouse, j’étais heureuse pour lui, je me disais : « Plus il a d’affection, mieux c’est. » Le gérant du bar à côté de chez moi, le Bar’t, était catastrophé quand il a su. Il donnait souvent à Pistache une petite tranche de jambon, il le félicitait… Il y avait tout un cérémonial, les touristes étaient aux anges. Durant nos promenades, on continuait la rue près du funiculaire, on passait devant la rue des Trois Frères, il ya un traiteur qui s’appelle Joss. Pistache se mettait assis, et Monsieur Joss lui coupait une tranche de son jambon à l’os maison. Arrivés rue des Martyrs, au café Spree, je lâchais Pistache dans le café, tout le monde l’adorait. La boutique Ekyog aussi le connaissait, la proprietaire m’a même gardé Pistache une semaine quand j’étais en vacances. Pistache est même venu en costume au mariage de la fille de ma coiffeuse. Vous savez, cela me fait plaisir de parler de Pistache. Quand je vous en parle, il vit de nouveau.

Pistache, le chien tué par un VTT, avec un des commerçants du quartier ou il vivait. – DR

Aviez-vous déjà eu des soucis avec des cyclistes auparavant ?

Moi non, je n’ai jamais eu ce genre de souci, plus avec des trottinettes. Mais j’ai constaté, à travers les témoignages que j’ai reçus, qu’il ya beaucoup d’agressivité envers les promeneurs de chiens. Les gens ont l’impression d’être envahis par les Parisiens, certains qui habitent autour de Paris sont indisposés par cela, il ya une vraie tension. Les personnes qui promenaient mon chien se font agresser régulièrement. Certaines sociétés promènent 10 chiens en même temps, je compends que cela puisse embêter des gens, mais pas la société que j’employais. Et de toute façon, ça ne justifie pas qu’on tue un chien. Il ya un problème de vivre-ensemble plus global… Je me suis rendu compte que ça dépassait complètement mon problème.

Que voulez-vous dire à ce cycliste qui a tué pistache ?

On ne l’a toujours pas retrouvé. Je veux lui dire que je ne comprends pas… Je ne lui ai rien fait, je ne suis pas entré dans sa maison, je n’ai pas mis le feu à sa voiture, et son point de vue, il l’a communiqué par la violence et le meurtre. Il était encagoulé, donc pour moi c’est que c’était prémédité. Il a voulu écraser des chiens une première fois. J’ai une incompréhension totale. Je suis quelqu’un de dialogue, je ne comprends pas que la violence soit la manière de faire valoir son point de vue. C’est comme des mini-Poutine de pacotille qui pensent qu’avec la violence ils vont faire valoir leur point de vue. C’est quelqu’un qui n’est pas capable de maîtriser sa colère. Je me demande comment on peut emmagasiner autant de violence pour tuer un chien.

Leave a Comment