Les abandons d’animaux sont en hausse et l’inflation y est peut-être pour quelque chose

L’inflation a aussi un impact sur nos amis les bêtes. Depuis quelque temps, la SPA observe une hausse des abandons. Les difficultés financières sont généralement avancées pour justifier la séparation.

Plus les moyens d’assumer son compagnon poilu ? La société protectrice des animaux observe depuis le début de l’année 2022 un phénomène lié à l’inflation : les abandons sont en hausse et les adoptions, en contrepartie sont en baisse.

Une situation qui sature les refuges, en mal de potentiels maîtres pour ces chiens et chats. Les SPA ont organisé des portes ouvertes ce week-end.

“Pas les moyens”

Interrogée par France Info, la responsable d’un refuge dans les Yvelines avance sans hésitation la situation économique comme raison principale de cette tendance à la hausse des abandons.

“Les personnes vont me dire qu’elles n’ont pas les moyens de subvenir aux besoins de leur animal, soit pour des frais vétérinaires ponctuels parce que l’animal a eu un accident, soit à cause d’un changement de situation, comme une perte d’emploi”, explique-t-elle.

Le confinement, également responsable ?

Dans l’Hérault, le phénomène a été égallement constaté, non sans une certaine inquiétude du côté de la SPA de Montpellier, où l’on indiquant que celui-ci avait “”commencé dès la mi-avril”. Les chiens sont deux ou trois par box”.

La directrice du refuge déplore une situation “dramatique”. “Nous devons refuser des abandons. C’est une situation qu’on connaît d’habitude en juillet”, indique-t-elle. De son côté en revanche, l’explication la plus plausible serait celle des suites du confinement.

Leave a Comment