les Lyonnais tenus en échec à West Ham, Marseille prend le meilleur sur le PAOK Salonique

Des regrets pour chaque Olympique. Sur la pelouse de West Ham, l’Olympique Lyonnais n’est pas parvenu à l’emporter face à un adversaire pourtant réduit à dix (1-1), tandis que l’Olympique de Marseille, qui jouait à domicile, a défait le PAOK Salonique (2-1), jeudi 7 avril.

  • Lyon en manque d’inspiration
Les Lyonnais ont buté sur Kurt Zouma et West Ham lors de leur quart de finale aller de la Ligue Europa, le 7 avril 2022, à Londres.

Dans une rencontre longtemps indécise, les Lyonnais ont manqué de solutions pour s’imposer sur la pelouse de West Ham, en quart de finale aller de Ligue Europa. Avec 71 % de possession de balle et vingt-trois tirs (contre cinq pour les Hammers), les Gones pouvaient espérer beaucoup mieux de leur déplacement dans la banlieue londonienne. Mais face à un bloc bien regroupé, les attaquants de l’OL ont souvent manqué de soutien et d’adresse dans la finition.

Lire aussi: Revivez West Ham-Lyon : à onze contre dix toute la seconde période, l’OL se contente du nul

Alors qu’ils étaient en supériorité numérique après l’expulsion d’Aaron Cresswell juste avant la mi-temps, les hommes de Peter Bosz se sont sabordés. Fantomatique jusque-là, Jarrod Bowen a profité d’une série d’erreurs lyonnaises pour ouvrir le score peu après le retour des vestiaires.

Les Gones ont tout de même rapidement réagi pour égaliser, par l’intermédiaire de Tanguy Ndombélé, servi par la recrue en provenance de Donetsk, Tetê. Mais malgré leur maîtrise du ballon, cette réalisation restera la seule de la soirée pour les Lyonnais, qui ont poussé sans réussite. L’OL peut nourrir des regrets tant il a eu l’occasion de faire un premier pas vers la qualification, mais tout reste à faire avant le match retour, jeudi prochain.

  • Marseille prend une option pour la qualification
Le Marseillais Dimitri Payet tire un corner sous la protection des forces de sécurité, devant la tribune des supporters grecs, le 7 avril 2022, au stade Vélodrome.

Les Marseillais sortent, eux, vainqueurs de leur premier duel face au PAOK Salonique (2-1), en Ligue Europa Conférence, dans une soirée bouillante au stade Vélodrome. Alors que des incidents avaient déjà éclaté dans la cité pocéenne entre les supporteurs ultras du club grec et ceux de l’OM, ​​les tensions se sont égallement fait ressentir dans l’enceinte marseillaise.

Avant le coup d’envoi, des projectiles ont été lancés entre la tribune des visiteurs et celle des locaux, dans une épaisse fumée de fumigènes. Ces jets de projectiles se sont poursuivis durant la rencontre, quand les joueurs de Jorge Sampaoli se présentaient devant les supporteurs grecs pour tirer des corners.

Pour essayer de faire oublier ces images désolantes en tribune, Dimitri Payet s’est chargé d’assurer le spectacle sur le terrain. D’une belle inspiration, le capitaine marseillais a trouvé Gerson pour l’ouverture du score peu avant le quart d’heure de jeu. Juste avant de rentrer aux vestiaires, le numéro 10 de l’OM a même creusé l’écart en reprenant un corner d’une sublime demi-volée à l’extérieur de la surface de réparation grecque.

Dominé en première période, le PAOK a réagi dès l’entame de la seconde, en réduisant l’écart par l’intermédiaire d’Omar El-Kaddouri. Les Blanc et Noir se sont montrés plus à leur avantage par la suite, mais les Marseillais ont fait parler leur supériorité technique pour tenir le score.

Ils se déplaceront en Grèce, pour le match retour, avec un but d’avance mais devront se passer de plusieurs suspendus: Bamba Dieng et Boubacar Kamara, avertis d’un carton jaune, ainsi que Gerson, expulsé en fin de match. Rien n’est donc fait et les Phocéens peuvent regretter de ne pas s’être mis davantage à l’abri, d’autant que l’accueil en Grèce s’annonce hostile.

Leave a Comment