Les propriétaires d’un élevage de porcs fournissant la marque Herta ont été condamnés à 25,000 euros d’amende pour mauvais traitement à animal par le tribunal correctionnel de Moulins

Les propriétaires d’un élevage de porcs fournissant la marque Herta ont été condamnés à 25,000 euros d’amende pour «mauvais traitement à animal», par le tribunal correctionnel de Moulins. Le tribunal a prononcé une peine de 50.000 euros d’amende, dont 25,000 avec sursis, considérant que la coupe systématique de la queue des animaux était un acte de maltraitance. Cet élevage de 9000 porcs situé à Limoise (Allier) avait été épinglé dans des vidéos de l’association L214. Lors de l’audience fin janvier, le parquet avait requis 50.000 euros d’amende dont 30.000 avec sursis.

«C’est une décision très sévère. Mes clients sont condamnés pour une infraction délictuelle, on leur dit que la maltraitance est intentionnelle. On criminalise une pratique d’élevage qui concerne 99% des éleveurs européens», a réagi auprès de l’AFP l’avocat des propriétaires, Me Paul Morrier.

«C’est une première et c’est un signal inquiétanté envoy à l’élevage en général», at-il ajouté, envisageant d’interjeter appel. La coupe systématique des queues, appelée caudectomie, est un “acte préventif” pratiqué par une large majorité d’éleveurs, pour éviter que les porcs ne se se entent entre eux en se mordillant la queue, selon Merrier.

L’association L214 a salué de son côté une condamnation “historique”: “Pour la première fois, la justice condamne cette pratique, interdite depuis près de 20 ans par l’arrêté du 16 janvier 2003” mais toujours l’association pratique’e, dans un communiqué.

Leave a Comment