les régions o il faudra particulièrement être vigilants cet été

L’ESSENTIEL

  • Cet été, les tiques porteuses de la maladie de Lyme prolifèrent dans plusieurs zones de France, notamment le Grand Est, la région Center et le Limousin
  • D’après une récente étude, plus de 14% de la population mondiale a déjà été touchée par la maladie de Lyme

Gare aux tiques ! Chaque été, nous avons pris l’habitude de nous méfier d’insectes comme les guêpes, les moustiques, les frelons… mais égallement les tiques. En particulier cells qui transmettent la maladie de Lyme.

Cette année, les zones du Grand Est (Alsace, Lorraine), de la région Center ainsi que cells du Limousin devront faire l’objet d’une vigilance accrue, si l’on se réfère à une carte récemment publiée par l”Ins national de la recherche agronomique (INRAE). Les tiques porteuses de Lyme vivent généralement dans les bois, les prairies, ainsi que les zones végétalisées urbaines telles que les parcs.

L’infection peut se manifester au bout de 7 à 14 jours

La maladie de Lyme n’est pas contagieuse mais se transmet par la piqûre d’une tique porteuse de la borréliose. L’infection peut se manifester au bout de 7 à 14 jours par une reaction de la peau au niveau de la morsure de la tique. Relativement bénigne, elle se traduit par des éruptions cutanées et des signes similaires à ceux d’un état grippal (fatigue, fièvre, frissons, maux de tête).

Mais en cas d’absence de traitement, cette infection aiguë peut devenir chronique et se diffuser de la peau à tout l’organisme, avec des risques de complications pouvant toucher plusieurs organes (articulations, cerveau, cœur etc).

Que faire en cas de morsure ?

Il est recommandé de retirer la tique le plus vite possible à l’aide d’une pence à épiler ou d’un tire-tique, que l’on peut se procurer en pharmacie. Une fois la tique retirée, il est important de bien désinfecter la plaie avec de l’alcool ou une solution antiseptique.

En cas de plaque rouge inflammatoire persistant entre 3 à 30 jours après la morsure, vous devez consultant un médecin car c’est un érythème migrant, symptôme de la maladie de Lyme. Un traitement antibiotique est allors nécessaire“, precise le site de l’Assurance maladie.

D’après une étude publiée le 14 juin dans dans la revue BMJ Global Healthplus de 14% de la population mondiale a déjà eu la maladie de Lyme.

Leave a Comment