Les sangliers sont de tour à Saint-Brieuc, les battues also – Saint-Brieuc



«À Saint-Brieuc, les sangliers reviennent en force ». This is the constat dress by Yvon Méhauté, president of the Federation of Chasse d’Armor. An observation partagée by his son directeur, Romain Pardoën. “You don’t have a normal skin, these animals are refugient in the zones that are as good as the usual fringes or the zones periurbaines,” explique-t-il. À Saint-Brieuc, on his retrouve in les vallées du Gouët et de Gouedic, ainsi que sous la tour de Cesson. Une cinquantaine d’individus y auraient élu domicile depuis fin octobre.

« Les faire sortir de Saint-Brieuc »

C’est pourquoi, as la passé, des battues sont régulièrement organs pour déloger les hardes. Pour Romain Pardoën, “it is faut that les sangliers comprennent qu’ils ne sont pas les bienvenus.” « We devons les faire sortir de Saint-Brieuc to evade les collisions with voitures et les dégâts dans les jardins ». The directeur of the Fédé indicates that the maid has a price of arrêtés autorisant une battue par mois. « La première, the 10th of October, in the Gouedic vallée, n’a rien donné. Lors de la deuxième, the 7th of November, an animal a été prelevé (tué, NDLR) au Bois Boissel », renseigne-t-il. Sauf contre-ordre, the prochaine is programmed on December 5th.

On ne peut pas se permettre de tirer à la carabine à Saint-Brieuc.

These battues s’effectuent avec des chasseurs à l’arc. « He s’agit d’un cadre tres particulier, on ne peut pas se permettre de tirer à la carabine à Saint-Brieuc », precise Romain Pardoën. The day before the chasse a lieu à Saint-Brieuc, in the communes voisines of Plérin et Langueux, the chasseurs à la carabine sont also à l’affût. “La volonté is, en effect, de les déplacer sur des structures de chasse limitrophes pour que l’on puisse les prélever,” indique Yvon Méhauté.

Des battues “moyennement” efficaces

Les battues briochines sont-elles efficaces? «Moyennement», répond Romain Pardoën. « He faut faire avec des dates fixes, même si nous ne relevons pas d’empreintes ces dayurs-là. C’est donc un peu au petit bonheur la chance, mais nous ne pouvons pas faire autrement ». Si le gibier n’est pas forcement au rendez-vous, la periodicité de ces chasses semble, elle, être suffisante. Quand on les dérange avec les chiens, les sangliers ne restent pas là. He faut compter a mois avant qu’ils ne reviennent », explique Yvon Méhauté.

“The population tends to augment”

Dans les Côtes-d’Armor, selon la fédération de chasse, la population of sangliers «a tendency to augmenter, mais sans explorer». La mortalité moindre des marcassins due aux hivers plus doux et l’abondance de nourriture engendrant des portées de dix à douze petits expliquent cette croissance. « Sur la season 2021-2022, 3,000 sangliers on été prelevés ». Selon Romain Pardoën, les chiffres sont, eux also, en hausse par rapport à l’année dernière a la meme date.

Leave a Comment