Les Warriors survolent le game 1, Wiggins étouffe Doncic

@Mavs Warriors : 87-112

Golden State Warriors – Dallas Mavericks : 1-0

Les Warriors ont réussi un game 1 quasi parfait contre les Mavs cette nuit. Golden State n’a pas eu à puiser dans ses réserves, tant l’emprise californienne sur le match a été sans appel. Les cadres n’ont joué que 30 minutes tout au plus et le cocktail efficacité offensive-sérieux défensif a été particulièrement savoureux pour les spectateurs du Chase Center, autant qu’il a été trop corsé pour Dallas

Stephen Curry (21 points, 12 rebonds, 4 passes), Jordan Poole (19 pts) et Clay Thompson (15 pts) n’ont pas été trop mis en difficulté par la défense texane, l’un des points forts du groupe coaché ​​par Jason Kidd depuis le début de la saison. Encore fallait-il limiter la superstar adverse pour être sûr que ce game 1 serait tranquille et c’est ce qu’ont fait les Warriors avec une étonnante facilité.

Tout arrive, même un match de playoffs raté pour Luka Doncic. On a l’impression que ça faisait très longtemps que le Slovène n’avait pas été en difficulté dans une opposition, tant il a dominé son sujet ces dernières semaines. Doncic an inscrit 20 points avec 7 rebonds et 4 passes, mais a shooté à 6/18 en perdant 7 ballons en 35 minutes.

La défense des Warriors l’a éreinté et lui a donné matière à reflexion pour les prochains matches. Sur ce game 1, il a subi le traitement impitoyable d’Andrew Wiggins, qui lui a proposé une défense tout terrain et ultra physique. On ne sait pas si ça fonctionnera sur l’ensemble de la série, mais la stratégie a été un véritable succès cette nuit. Wiggins s’est en plus permis d’ajouter 19 points pour contribuer à l’effort offensif.

Golden State a surdominé au rebond (51 à 35) et au niveau de l’adresse (56% contre 36%). Deux facteurs que Dallas devra corriger dans les 48 heures qui viennent pour au moins sortir un peu les Warriors de leur confort et de leur confiance.

Il faut noter que c’est la 13e fois de suite que les Warriors remportent un game 1 à la maison en playoffs.

Les deux meilleurs cinq des rookies dévoilés par la NBA

Leave a Comment