Ligue 1 – Un but de Kevin Gameiro, une victoire à Brest (0-1) et Strasbourg réintègre le top 5

Strasbourg croit plus que jamais à l’Europe. Les Alsaciens sont allés décrocher une courte mais précieuse victoire sur la pelouse de Brest, samedi, lors de la 36e journée de Ligue 1 (0-1). Dans un match équilibré, le volontaire Kévin Gameiro a fait la différence et trouvé la faille (72e). Son but permet aux hommes de Julien Stéphan de s’emparer provisoirement de la 5e place du classement à la différence de buts devant Nice qui dispute la finale de la Coupe de France.

Bien calés en milieu de tableau, les Brestois espéraient doubler Lille et intégrer le Top 10. Au milieu de l’ambiance festive de Francis-Le Blé, ils ont démarré la rencontre pied au plancher. Dans le sillage d’un Youcef Belaïli virevoltant, ils ont tout de suite obtenu un corner sur lequel Steve Mounié a repris d’une tête au second poteau et trouvé la transversale de Matz Sels (2e).

League 1

Paris, mêmes maux, éternels symptômes

4/29/2022 À 22:19

Une barre partout

Tranchants devant, les Bretons ont encore fait trembler une défense alsacienne remaniée et en manque de repères en raison des absences d’Alexander Djiku, Lucas Perrin et Frédéric Guilbert. Anthony Caci ainsi laissé Martin Satriano passer devant lui pour reprendre un center d’Haris Belkebla avant de dévier le ballon de justesse (17e).

Les visiteurs s’en sont encore bien sortis et ont enfin pu mettre le pied sur le ballon pour se projeter vers l’avant. Titulaire devant, Habib Diallo an enroulé du droit mais Marco Bizot a détourné sa frappe (19e). Le portier finistérien était en revanche battu quand Gameiro a déboulé au milieu de sa surface et placé un tir dans la course mais le ballon s’est écrasé sur sa barre (33e). Malgré des débats vivants, le score n’avait pas bougé à la pause.

Gameiro récompensé

A la reprise, Strasbourg a clairement haussé le ton au niveau des intentions offensives. Bizot s’en est sorti miraculeusement au point de penalty face à Gameiro, puis Diallo (49e). Ce dernier a ensuite raté le cadre d’un rien d’une puissante tête sur corner (51e). Si Brest a fini par réagir avec un joli tir enroulé de Belaili détourné par Sels (65e), les visiteurs alsaciens sont restés dominateurs.

Ludovic Ajorque a remplacé Diallo, remuant mais pas assez tueur (68e). Gameiro, lui, a continué de se démener. Lancé plein axe, il a filé vers la surface de Bizot qui a remporté le duel mais Christophe Hérelle lui a rendu le ballon en taclant et l’attaquant a pu le pousser dans le but vide (0-1, 72e).

Gameiro compte désormais 11 buts en L1 cette saison. Satriano, lui, reste à 4 réalisations. L’Uruguayen prêté par l’Inter a cru vite égaliser d’un petit tir croisé du gauche après une reprise ratée de l’entrant Irvin Cardona mais le VAR a refusé son but pour un très léger horité remis de jeu la tête (75e). Brest a poussé dans le dernier quart d’heure sans se montrer réellement dangereux. C’est au contraire son gardien Bizot qui a dû se montrer vigilant et réactive face à Ajorque (89e), puis Gameiro (90e+2).

Vainqueur de ses 3 matches précédents, le SB29 n’en a pas fait assez cette fois. Après un revers à Lille (1-0) et un nul devant le PSG (3-3), le RCSA renoue avec le succès. Pour obtenir un ticket européen, il devra enchaîner et finir fort face à Clermont puis l’OM.

Kevin Gameiro lors de Brest – Strasbourg en Ligue 1

Credit: Getty Images

League 1

De 1-3 à 3-3 : Nuit d’ivresse à la Meinau !

4/29/2022 À 20:57

League 1

Lui aussi veut reculer l’âge de la retraite : Gameiro, plus affuté que jamais

04/28/2022 À 22:29

Leave a Comment