Missile en Pologne, clash Boyard-Hanouna, assurance chômage… les info à retenir ce midi

L’info a retenir

L’enquête se pour suit autour du missile qui a frappé la pologne et coûté la vie à deux personnes mardi soir. La piste d’un tir accidentel de l’Ukraine se dessine et est appuyée par les Occidentaux, dont les États-Unis, tandis que les autorités ukrainiennes maintiennent qu’il s’agissait d’un missile russe.

En fin de matinee, interrogé by Bloomberg, le president ukrainien a tenu un discours plus mesuré. « Je ne sais pas ce qui s’est passé cette fois, nous ne savons pas à 100%, je pense que le monde ne le sait pas non plus à 100%, at-il reconnu. There is no Russian missile and there is no Russian missile and that we have used the missiles of défense aérienne (…) We are still just and honest, but if we do not have a term, we do not have enough était le type de missile dont les fragments sont tombés sur le territoire polonais », at-il ajouté.

In the same temps, Ukraine continues to subrish Russian frappes. À Dnipro notamment, où quatorze personnes auraient été blessedées, dont une adolescente de 15 ans. In the region of Kharkiv, three people on this également blesses in une frappe and hospital, who are ukrainian autocrats.

Ce qu’il faut also retenir

  • Clash Boyard-Hanouna. L’Arcom lance une procédure de sanction contre C8. One semaine apres l’altercation entre le presenter de «TPMP! » and the LFI député, the audiovisual regulator (ex-CSA) a estimé that la chaîne était in a récidive situation, sans que soit for l’instant précisé le fondement retenu par ses services. En cas de sanctions, elles pourront aller d’une amende à une suspension de programme. Dans le cas le plus extrême, un retrait de l’autorisation d’émettre de la chaîne pourrait même être imposé. The procedure defrait prendre more semaines.
  • Midterms aux etats-unis. Selon the projections of American media, the republicans deviate from the cap of 218 sièges in the room of representants, synonymous with major. «Les Americas sont prêts pour une nouvelle direction, et les républicains de la Chambre sont prêts à Agir», a réagi le chef des républicains à la Chambre, Kevin McCarthy. Joe Biden is a feminist and s’est dit prêt « travailler avec quiconque – républicains ou democrates – prêt à œuvrer avec (lui) pour agir ».
  • Les blues are not arriving in Qatar. L’équipe de France a price ses quartiers à Doha mercredi en fin de journée, où elle est logée au Al Messila Resort, à l’ouest de la ville. Randal Kolo Muani, convoqué after the blessing of Christopher Nkunku, a rejoint ses co-equipiers ce judi matin at 5h30 in the provenance of Tokyo où il était avec son de Francfort. Le groupe France, emmené by Didier Deschamps, is au complete. Suivez notre direct.
  • Assurance chomage. The Parlement doit adopter définitivement ce jeudi le projet de loi ouvrant la voie à une modulation de l’assurance chômage selon la conjoncture, malgré l’opposition de la gauche, de l’extrême droite et des syndicats. The gouvernement n’a pas eu à recourir à l’arme constitutionnelle du 49.3, grace à a un accord trouvé avec la droite.
  • Durcissement des sanctions au sujet des outrages sexistes. Les députés se sont prononcés mercredi soir en faveur d’une répression plus dure pour les auteurs. Instauré for faire face notamment au «harcelement of rue», l’outrage sexiste designe le fait d’imposer à une personnene «a propos ou comportement à connotation sexuelle ou sexiste», meaning atteinte to his dignity or created une situation «intimidante, hostile ou offensante ». L’article voté vise à en faire un delit. L’amende pour grimper jusqu’à 3 750 euros, contre 1 500 euros actuellement.

Ça vous concerne

Parents, please find out the photos and other videos of your children! La Defenseure des droits appelle à la vigilance, au sujet de leur vie privée. Dans un rapport annuel publié ce jeudi, et que «Le Parisien» a pu consulter en avant-première, Claire Hédon questionne l’exposition des plus jeunes sur les réseaux sociaux.

En cause notamment, des faits potentiels de « cyberharcèlement, cyber-sexisme, haine en ligne, etc ». The document de 70 pages aborde also les violences physiques, sexuelles et psychologiques sur les enfants. Certain parents, parmi lesquels les influencers de teleréalité, created des comptes consacrés aux faits et gestes de leurs bambins, qui peuvent compter moreieurs centaines de milliers de followers. «Cela peut paraître zélé, mais dans un monde ideal, les parents doevent demander à leurs children, meme jeunes, s’ils sont d’accord pour qu’on met leur photo sur Instagram», conclut Claire Hedon.

Leave a Comment