Paris : la plateforme G7 suspend ses taxis Tesla Model 3 après le terrible accident dans le XIIIe

C’est une décision de grande ampleur qui intervient après l’émoi suscité par un terrible accident à Paris samedi soir. La plateforme G7 an annoncé, ce mardi, suspendre par précaution ses taxis Tesla Model 3 après qu’un de ses conducteurs, au volant d’un véhicule de cette marque, a perdu le contrôle et semé le chaos dans le XIIIe arron Environ 37 chauffeurs de taxis sont concerns en Île-de-France par cet arrêt, selon G7.

Selon un bilan provisoire actualisé, l’accident a fait un mort et 20 blessés, dont trois sont dans un état grave, an indiqué mardi soir le parquet de Paris, après que le chauffeur, et ses clients, ont heurté deux piétons. Le taxi a ensuite percuté un conteneur à verre qui a explosé sous la violence du choc, mais aussi un feu de signalisation, projeté en l’air.

Le véhicule, la Tesla Model 3, voiture électrique le plus vendue en France depuis le début de l’année, a terminé sa course dans une camionnette en circulation au milieu du carrefour, selon le récit de la source policière. On ignorait mardi l’évolution de ce bilan.

Aucun problème selon Tesla

Si l’on en croit le constructeur spécialisé dans les véhicules électriques, Tesla, ce n’est pas un problème technique qui est à l’origine de ce drame. Sans avoir pu examiner le véhicule mis à l’index, le constructeur a pu néanmoins effectuer une « analyse initiale des données » permettant d’affirmer que la Tesla conduite par le chauffeur de taxi n’a eu aucun problème. De son côté, le chauffeur de la voiture a assuré que la pédale de frein n’aurait pas fonctionné, rendant le véhicule incontrôlable.

Le constructeur ne fait « pas de commentaire » à ce stade sur la mise à l’arrêt par G7 de ses taxis Tesla. Un porte-parole du constructeur automobile américain aussi dit mardi que la société restait « à la disposition des autorités » pour leur transmettre les données dont elle peut disposer à distance sur le véhicule concerné, sans donner plus de détails.

« J’ai vu le choc entre les deux voitures, ça a fait beaucoup de bruit et j’ai pensé que j’allais mourir. Mon réflexe a été de rentrer dans le restaurant et de me cacher sous la table devant le comptoir », racontait dimanche au Parisien, une jeune fille de 20 ans, témoin de la scène. Traumatisée, elle n’a pas dormi de la nuit et a pris rendez-vous avec son médecin généraliste ce lundi. Le service du traitement judiciaire des accidents a été saisi par le parquet de Paris pour mener toutes les investigations.

Leave a Comment