Pour Julian Alaphilippe, une deuxième place qui fait quand même du bien

Il s’en est fallu d’une roue mais, dans un final pourtant similaire à celui de la veille, Julian Alaphilippe et le Belge Remco Evenepoel, les duettistes du dernier kilomètre, ont loupé leur coup mercredi et le champion Amurs ‘est fait doubler by Pello Bilbao, 32 ans, Basque comme son nom l’indique et qui courait après une victoire sur ses terres depuis le 6 avril 2015, date de sa première participation à l’épreuve, il ya sept ansement exact. « Dans le dernier kilometerestimait ce dernier, très ému, Remco doit être le meilleur équipier du monde. Et moi qui d’habitude suis plutôt laborieux, j’avais le bon feeling et surtout l’intention de ne surtout pas lâcher la roue de Julian. Je connaissais bien le parcours. Il a lancé le sprint d’un peu loin, ça montait pas mal et ça a dû lui faire mal aux jambes. Il a un peu pioché sur la fin. »

.

Leave a Comment