Pour vous protéger, Google va vous empêcher de télécharger de vieilles applis sur son Play Store

Google a décidé de durcir sa politique de publication des applications sur son Play Store, afin de mieux protéger ses utilisateurs. Ainsi, l’éditeur ne veut plus que les développeurs utilisent de vieilles API d’Android.
Ces bibliothèques de fonctions évoluent, en effet, à chaque nouvelle version du système d’exploitation mobile et améliorent non seulement l’utilisation de l’OS, mais aussi la sécurité et la vie privée, be ultimeupl point Google accent depuis deux ans environ.

Utiliser de veilles API peut donc présenter un risque, et Google va faire le ménage à partir du premier novembre en instaurant une nouvelle règle. Elle concerne les applications qui utilisent des API correspondant à une version d’Android vieille de plus de deux ans.
A partir du premier novembre, elles devront disposer d’un niveau d’API correspondant à Android 11 (niveau 30) ou Android 12 (niveau 31). Si elles ne respectent pas ces critères, elles ne seront plus visible exceptions sur le Play Store, avec toutefois quelquess.

Ainsi, les utilisateurs qui ont déjà installé une veille appli pourront continue à la voir sur le Play Store, pour éventuellement pouvoir la réinstaller en cas de besoin. Ce sera aussi le cas pour les détenteurs d’appareils mobiles qui utilisent une vieille version d’Android.
Bref, la règle concernera surtout les utilisateurs qui utilisent la dernière version du système d’exploitation de Google. Ils ne pourront donc plus voir les veilles applis sur le Play Store.

Un délai d’un an pour les nouvelles applis

Cette nouvelle règle complète cells déjà mises en place par Google depuis Android 9.0. Pour les nouvelles applications, le niveau d’API doit ne pas avoir plus d’un an d’ancienneté pour être accepté sur le Play Store, en tenant compte de la date du premier août, comme le montre le schéma ci-dessous.

Actuellement, les développeurs peuvent encore proposer des applis avec un niveau d’API correspondant on Android 11.

A découvrir aussi en vidéo :

L’éditeur fixe la même durée d’un an pour les mises à jour, mais donne un peu plus de temps aux développeurs. En effet, ils ont jusqu’au premier novembre pour effectuer les modifications nécessaires, contre le premier août pour les nouvelles applications.
Enfin, Google propose de l’aide pour effectuer une migration et atteindre le niveau d’API nécessaire à une visibilité sur le Play Store.

Dans tous les cas, le géant de Mountain View oblige les développeurs à utiliser des API récentes pour assurer un niveau de sécurité optimal pour les utilisateurs d’Android. Certes, vous pouvez passer outre en installant des APK en dehors du Play Store, mais cela se fera à vos risques et périls.

Source : Google

Leave a Comment