Pourquoi miner devient plus difficile alors que le bitcoin s’effondre

Published on the 16th of November. 2022 at 9:30It’s on the 16th of November. 2022 at 12:18

C’est la pierre angulaire du minage de cryptomonnaies. Le taux de hachage (hashrate), which représente la force de travail déployée par l’ensemble des mineurs actifs sur une blockchain, atteint ces derniers jours des niveaux records. Soumis au nombre de machines active, il traduit la difficulté que ces derniers ont à integrer les nouvelles transactions on ladeite blockchain – les mineurs doivent résoudre un cryptographique problème to avoir le droit de les valid.

« Dans la finance traditionnelle, la sécurisation est effectuée par les banks. In the blockchain, this travail is realisé by utilisateurs eux-memes », explique Hugo Estecahandy, doctorant at the French Institute of Geopolitique and researcher at the Geopolitique project (Geopolitique de la datasphere). In the case of bitcoin, the algorithm requires a huge amount of calculating information for every block of transactions that takes 10 minutes to complete.

Surveiller les prix de l’électricité

Le protocole ajuste automatiquement, toutes les deux semaines, la difficulty de hachage. « The first miner to trouver the response au cryptographique associé à une transaction is remunerated [en bitcoin, N.D.L.R.] en contrepartie du temps qu’il ya consacré et de l’energie électrique qu’il a employedee. Quand la puissance est importante, c’est que de nombreuses machines sont actives. Difficulty is difficult to overcome », expose Hugo Estechandy. Le taux de hachage a récemment connu des soubresauts, tout en parvenant à se maintenir à des niveaux records – autour de 270 million de terahash/seconde (TH/s).

Alors que la valeur des cryptomonnaies a chuté dans le sillage de l’affaire FTX, les mineurs ont pourtant vu leurs revenus baisser. «On aurait pu s’attendre à une baisse du hachage: quand la rentabilité baisse, des machines sont débranchées»souligne le doctorant, rappelant que “miner n’est intéressant qu’à partir du moment où la valeur du bien miné est supérieure aux coûts de minage”. The variation of taux de hachage peut donc avoir une originale technique, lorsqu’elle est influencée par les anticipations réalisées quant au nombre de mineurs actifs. Saimi Barragan, fundateur and general director of the start-up society, avance qu’il existe “an effect d’inertie”.

« On the last date of this year, which was the same in 2021explain the divergence. Le marché, alors orienté à la hausse, an incité of nouveaux acteurs à investir dans des fermes de minage. » Toutefois, ces mineurs de moindre taille se lancent à l’heure où les prix de l’électricité flambent dans certaines régions du monde. That is why it is difficult to force a manière précipitée, d’autant plus que la difficulté à valider des blocs is élevée. The tarif of l’électricité devra ainsi être surveillé ces prochains mois. Energy efficiency is also important as the prize of energy.relève Saimi Barragan, who said it “A baisse of two hachages in 2023 will not be a surprise”.

The halving – the fact that la récompense accordée au validateur de chaque bloc soit divisée par deux tous les quatre ans, as the prevoit le Bitcoin protocol – explique également que l’activité devienne rentable moins for les «petits» mineurs. The remuneration by valid block s’etablit actuellement à 6.25 bitcoins, contre 50 il ya une dizaine d’années. A note que l’évolution du taux de hachage peut également être influencée par les décisions politiques. In the meantime, a decrochage of the same year in 2021, after the number of mines on the left of machines in the ratio of the interaction of mining by China. Une correction a ensuite eu lieu, lorsque ces derniers se sont rebranchés à l’étranger ou qu’ils ont été replacés par ailleurs.

Leave a Comment