PSG: Juan Branco explique pourquoi la Liga a port plainte – Football

Agacepar la prolongation de Kylian Mbapp, la Liga a dcid de porter plainte contre le Paris Saint-Germain mais aussi Manchester City, accuss de drgler le march. Mandat par Javier Tebas, l’avocat Juan Branco a affich son optimisme pour obtenir des sanctions l’gard des deux clubs.

Al Khelaifi et le PSG dans le viseur de la Liga.

Cette fois-ci, Javier Tebas passe l’action. Ennemi public numro un du Paris Saint-Germain et de Manchester City, qu’il ne cesse de piquer travers des attaques frontales depuis des annes, le prsident de la Liga a dcid de porter plainte contre les deux clubs suite la prolongation (et la non -venue au Real Madrid) de Kylian Mbapp avec le champion de France.

Dsireux de punir ces deux formations, proprits de monarchies du Golfe, l’homme d’affaires a mandat Juan Branco, avocat et activist Franco-Espagnol, pour trouver l’ouverture dans ce ddale. Dans un entretien accord So Foot, celui-ci affirme disposer d’un dossier trs solide pour arriver ses fins.

Une concurrence juge dloyale

Trs offensif, il n’a pas hsit dresser un constat clair : les ds sont pips l’avance entre ces clubs financs par des tats et les autres. L’ide tait de dmontrer la distorsion rglementaire existante entre la France et l’Espagne. Les clubs espagnols sont soumis des contrles financiers trs rglements et trs svres. En France, il ya une volont de ne pas mettre ces contrles en place, une sorte d’attentisme politiquement motiv. L’objectif, c’est de permettre au Paris Saint-Germain de btir une grosse quipe, au niveau europen, et donc, par ricochet, de participer l’essor du Qatar. Notamment dans la perspective de la Coupe du monde an expliqu le principal intress.

Grand dfenseur du championnat espagnol, Tebas a mal vcu le dpart de Lionel Messi du FC Barcelone pour Paris. Un transfert qui a acclr le processus pour tenter d’obtenir gain de cause auprs des instances comptentes. Tout cela cr donc des ingalits au sein de l’Union europenne, et une form of discrimination du fait de la nationalit des clubs puisque nous sommes, normalement, censs tre dans un march unique. Le fait que le FC Barcelone n’ait pas pu prolonger Lionel Messi n’est donc pas simplement d son rservoir conomique mais en grande partie ces problmatiques rglementaires a poursuivi Branco.

L’UEFA… et l’UE

Pour ce dernier, il existe une concurrence dloyale vidente entre le PSG, Manchester City et le reste des clubs. Le PSG n’tait pas soumis de grosses exigences au niveau du fair-play financier, alors qu’il prsentait des ratios encore moins bons que ceux du Bara. En toute logique, dans le droit de l’Union europenne, cela n’est pas possible. La concurrence entre entreprises doit tre gale, nous nous sommes donc lancs l-dedans, notamment car le FC Barcelone est un club associatif. videmment, il ne faut pas tre ‘naf’ pour comprendre qu’il s’agit gallement d’une grosse entreprise, mais le fait de voir ce systme de socios, tre menac par l’mergence de clubs tatiques nous a motivs nous engager dan ce processus a rajoutle juriste bas Paris.

Tout cela est le fruit de cet interventionnisme, que l’on finit tous par payer. L’argent du Qatar c’est celui du gaz donc par distance, c’est l’argent de nos factures d’lectricit. Pour l’affaire actuelle, il y aura donc plusieurs points avec du civil, du pnal, du droit de l’Union europenne. On souhaite donc vraiment sortir ‘l’ arme lourde’, parce que a fait plusieurs annes qu’ils violent le droit. Quand vous avez des rgles qui sont tablies et que certains s’assoient dessus, parce qu’ils ont des mthodes qui leur permettent de le faire ou des soutiens politiques les y autorisant, cela cr des iniquits qui leur permettent Et ce n’est pas li au PSG en tant que tel, car Paris n’est pas le seul. C’est li tout ce systme laxiste a insist Branco.

Attaquer sur plusieurs fronts

Pour arriver ses fins, la Liga est prte attaquer sur plusieurs fronts. On a compris que pour russir ce genre d’affaire, il fallait prparer des dossiers similaires et parallles dans plusieurs autres domaines. C’est donc pour cela que ce processus ne concernera pas seulement le fair-play financier. Pour ce qui est de cette thmatique, LaLiga a effectivement dpos une plainte, l’UEFA a gallement dclar vouloir vrifier les comptes des clubs concerns et nous, nous appuierons derrire. vrai dire, nous souhaitons aller au-del de l’UEFA, pour toucher gallement la Commission europenne a martel l’homme de 32ans.

Il a surtout insisted sur le fait que tous les clubs structurs de la sorte sont viss. C’est vrai qu’il ya une gnralisation de ces pratiques, avec de plus en plus de clubs dirigs par des oligarques ou des tats. Il ya les Saoudiens Newcastle, les fonds d’investissements traangers en Italie ou mme les Amricains qui ont presque mis Nancy en faillite. Donc l’ide, ce n’est pas de cibler uniquement le Paris Saint-Germain, mais de remettre plat tout un systme qui est en train de foncer dans le mur. Dans le budget du PSG, il ya peine deux ans, 60 millions d’euros partaient en commissions d’agents, pour seulement quelques transferts. Et cet exemple n’voque que les chiffres officiels. Pour ce qui est des transactions officieuses, on entre dans une dimension dlirante. Donc il faut faire revenir ces gens la ralit, car l, a chappe au commun des mortels , a termin Branco. Le PSG est prvenu : Tebas ne lchera pas le morceau.

Que pensez-vous des propos de Juan Branco ? N’hsitez pas ragir et dbattre dans la zone Ajouter un commentaire

.

Leave a Comment