quels sont les appareils les plus gourmands en énergie ?

Réfrigérateur, lave-vaisselle ou box internet, nos appareils de tous les jours consomment parfois plus qu’on ne le pense. Retour sur leur impact énergétique et les moyens de le limiter.

«La RTE demande aux Français qui le peuvent de décaler leur consommation d’électricité à ce week-end plutôt que lundi en ce qui concerne l’usage d’appareils électroménager». L’appel du gestionnaire du réseau électrique national, lié à l’importante vague de froid qui touche actuellement le pays, peut aussi nous pousser à revoir notre consommation des appareils du quotidien. Réfrigérateur, sèche-linge, four électrique, quels appareils consomment le plus en énergie ? Et quels sont les moyens de modérer au mieux leur consommation ? Le Figaro fait le point.

Le réfrigérateur congélateur

Avec une consommation moyenne annuelle de près de 400 kWh par an selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), le combiné de ces deux appareils de conservation est incontestablement le plus énergivore. Bien qu’ils soient indispensables, il existe des moyens de limiter au mieux la consommation de ces deux appareils.

D’un point de vue pratique, il est préférable d’adopter les bons réglages de température: entre 4 et 5 degrés pour le réfrigérateur, -18 degrés pour le congélateur. Il est égallement nécessaire d’entretenir régulièrement votre appareil, notamment la grille arrière et les joints.

Selon l’ADEME, «la poussière et la saleté accumulées peuvent être à l’origine de 30% de l’électricité consommée par l’appareil». Enfin, veillez à laisser l’air circuler dans l’appareil et à ne pas trop entasser les aliments. Il est égallement déconseillé de laisser les portes trop longtemps ouvertes.

Le sèche-linge et le lave-linge

Les deux appareils consomment en moyenne respectivement 200 et 100 kWh par an, selon l’ADEME. Comme pour le réfrigérateur et le congélateur, il existe des habitudes simples pour limiter leur impact énergétique.

Le sèche-linge représente environ 15% de la consommation électrique annuelle d’un ménage. Pour en limiter la consommation d’électricité, ne surchargez pas trop le tambour afin de laisser bien circuler l’air chaud à l’intérieur, et nettoyez régulièrement le filtre.

Pour le lave-linge, privilégiez les basses températures, un lavage à 30 degrés consommant trois fois moins d’énergie qu’un lavage à 90 degrés, un lavage à froid deux fois moins qu’un lavage à 40 degré.

N’hésitez pas à faire usage du program «Eco» qui permet des économies d’eau et donc d’énergie. Enfin, veillez à optimiser le remplissage du tambour pour y inclure le maximum de vêtements.

Le lave-vaiselle

Première recommandation de l’ADEME : «Songez à changer votre lave-vaisselle s’il est ancien». Avec une consommation annuelle moyenne d’environ 180 kWh par an, un changement d’appareil peut être le bienvenu, les modèles récents consommant moitié moins d’eau que ceux d’il ya dix ans.

Au vu du fait que 80% de l’énergie consommée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau, moins l’appareil est consommateur d’eau, moins il consomme d’énergie. Comme pour le lave-linge, privilégiez le mode «Eco» u «50 degres» qui peuvent permettre de réduire la consommation jusqu’à 45% par rapport à un program intensif.

De manière plus générale, il est préférable d’enlever préalablement les miettes de la vaisselle, de nettoyer régulièrement le filtre et les joints et de lancer la machine aux heures creuses siaire votre option le pertarif.

Les plaques de cuisson et le four

Avec une consommation annuelle d’environ 120 kWh pour les plaques et 100 kWh pour le four, faire cuire ses aliments coûte cher en énergie.

Pour les plaques de cuisson, un conseil simple existe lorsque vous faites bouillir de l’eau : mettez un couvercle sur la casserole, l’eau bouillira plus vite et vous consommerez environ quatre fois moins d’énergie.

Pour les détenteurs de fours à chaleur tournante, profitez-en pour y faire cuire plusieurs plats en même temps, vous gagnerez du temps de cuisson et donc de l’énergie.

L’équipement informatique et high-tech

Selon l’ADEME, «l’équipement informatique des Français représente une part de plus en plus importante de leur consommation électrique». À commencer par la box internet qui consommerait entre 150 et 300 kWh par an pour chaque ménage. Dans la mesure où 93% des Français disposaient d’un accès internet en 2021 (Insee), l’impact énergétique est grandissant.

L’ordinateur fixe consomme quant à lui entre 120 et 250 kWh annuellement, l’ordinateur portable entre 30 et 100 kWh.

Pour la télévision, l’impact est aussi conséquent dans la mesure ou sa consommation lorsqu’elle est en veille pendant 20 heures équivaut à celle de quatre heures de visionnage.

.

Leave a Comment