qu’est-ce que le syndrome de Parsonage-Turner qui pourrait faire suite au vaccin Pfizer ?

Des cas de syndrome de Parsonage-Turner ont été rapportés parmi les effets indésirables liés au vaccin Comirnaty (Pfizer/BioNTech).

Le syndrome de Parsonage-Turner se manifeste par une douleur violente d’apparition brutale au niveau de l’épaule suivie d’une paralysie du bras. Si les cas rapportés sont rares (43 cas au total), “le rôle du vaccin (Comirnaty – Pfizer/BioNTech) ne peut être exclu”, conclut un rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Des reactions plus fréquentes chez les hommes

Aussi appelé névralgie amyotrophiante de l’épaule, le syndrome de Parsonage-Turner est une pathologie rare plus fréquente chez l’homme d’en moyenne 40 ans. Il correspond à l’inflammation du plexus brachial, un groupe de nerfs qui se trouve entre l’épaule et la clavicule. Le syndrome se manifeste par une phase inflammatoire qui provoque de vives douleurs au niveau de l’épaule, puis par une diminution de la force musculaire et une perte de la masse musculaire.

Parmi les 43 cas rapportés, revus et analysés avec un expert neurologue, 18 cas n’ont pas été retenus faute d’éléments suffisants. Sur les 25 cas restants, sept sont survenus après la première dose, 14 après la deuxième dose et quatre cas après le rappel. À noter égallement que neuf patients se sont rétablis ou sont en cours de rétablissement, 14 sont non rétablis, un est rétabli et garde des séquelle, précise l’ANSM. Le dernier cas n’est pas connu.

Depuis le début de la vaccination, 94 750 cas d’effets indésirables liés au vaccin Comirnaty ont été analysés. La majorité des cas répertoriés ne sont pas graves (douleur, reaction cutanée, gonflement au point d’injection…). Rapportés au nombre de personnes vaccinées, les cas d’effets indésirables restent très faibles.

VIDÉO – Covid-19 in France : nouvelle campagne de vaccin pour les plus de 80 ans

Leave a Comment