Retraite à 59 ans, semaine de 32 heures… Les avantages exorbitants des aiguilleurs du ciel

Les aiguilleurs du ciel travaillent en moyenne 32 heures par semaine et vont jusqu’à 36 heures, voire 43 heures, en période de forte activité. THOMAS COEX/AFP

ANALYSE – Alors que les contrôleurs aériens sont appelés à faire grève ce vendridi, Le Figaro fait le point sur leur statut à part et les privilèges dont ils bénéficient.

Le secteur aérien est marqué par une nouvelle grève ce vendredi. Le SNCTA – syndicat majoritaire des aiguilleurs du ciel – an appelé les salariés à se mobiliser en France et en Outre-mer pour revendiquer une augmentation des salaires et des effectifs. L’organisme s’inquiète «au sujet du niveau actuel de l’inflation ainsi que des recrutements à venir».

À la suite de cette annonce, la direction générale de l’Aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur program de vols de 50%. «Des annulations de vols et des retards significatifs sont à prévoir sur l’ensemble du territoire», a precisé la DGAC. Contact par Le Figarole SNCTA n’a pas répondu aux sollicitations.

Les aiguilleurs du ciel sont des fonctionnaires de catégorie A, qui sortent de l’École nationale de l’aviation civile, après cinq années d’étude. 4000 ingénieurs exercent ce métier en 2022. Leur profession est mal connue et, depuis plusieurs années, leurs avantages font débat. Le Figaro fait point.

Cet article est réserve aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Deja abonné ? Connectez-vous

.

Leave a Comment