Sans eau, sans lumière naturelle, sans aération … la SPA sauve 111 animaux d’une pension animalière – Sauvetage

Sans eau, sans lumière naturelle, sans aération … la SPA sauve 111 animaux d’une pension animalière

En Haute-Saône, une pension animalière a attiré l’attention de la SPA et des services concernsés. Au total, 111 animaux vivaient dans des conditions sanitaires effroyables.

Une odeur d’excréments, des grillages endommagés, un sol boueux …

La SPA vient de dévoiler un nouveau cas de maltraitance animale. La justice vient de condamner la propriétaire d’une pension animalière située en Haute-Saône. Cette personne a été reconnue coupable de mauvais traitement commis par un professionnel.

Elle a aussi été condamnée à six mois d’emprisonnement avec sursis, avec une interdiction de détenir des animaux pendant deux ans et d’exercer un métier en lien avec ces derniers durant cinq ans.

L’histoire commence trois ans plus tôt, la Cellule Anti-Trafic (CAT) décide de se rendre dans cette pension animalière après de nombreux signalements reçus.

Sur place, la Cellule va découvrir l’impensable : un sol boueux, une odeur d’excréments, des grillages endommagés qui peuvent blesser les animaux…

111 animaux récupérés dans la pension animalière

Un an plus tard, les conditions sanitaires sont toujours aussi effroyables. Comme l’explique la SPA dans un communiqué, cet établissement a reçu « de nombreuses mises en demeure qui n’ont jamais été respectées ». Malheureusement, la proprietaire n’a jamais fait les travaux nécessaires pour réhabiliter sa pension animalière.

Le 19 mai 2021, 111 animaux ont ainsi été récupérés dans cet établissement. Des animaux qui pour certains vivaient dans des conditions indécentes : sans eau, sans lumière naturelle, ni aération.

Malheureusement,1 chat, 2 lapins, 4 cochons d’Inde et 1 poule n’ont pas survécu à ces conditions de vie.

Pour lutter contre la maltraitance animale, une proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée nationale en novembre 2021.

À lire aussi : Présidentelle 2022 : dans un film, la SPA demande la création « d’un défenseur des droits des animaux »

Leave a Comment